A Lille, les fans de baby-foot ont enfin leur club

Dans Chill, Lille, Sueur

Un club de baby vient de voir le jour à Lille

Scroll par là

Un club officiel de baby-foot vient tout juste d’éclore dans la métropole lilloise.  Si vous voulez taper la petite balle dans une ambiance sympa, c’est (pour l’instant) à Lille que ça se passe.

Ambiance. Mardi, il est 20 heures. Rémi, Antoine et Tony, trois jeunes Lillois mordus de football de table ont donné rendez-vous à leur squad au Barnett’s dans le Vieux-Lille. “On fait ça tous les mardis dans la cave privatisée. On est tranquilles, mais on conserve l’atmosphère du bar”, précise t-il.

Qu’on se le dise, autour du baby, il y a quand même du level. Les balles se faufilent, les contrôles sont précis, et les tirs maîtrisés. Et pour les perdants, le réconfort – une pinte bien fraîche – n’est jamais bien loin.

Tous les mardis Remi et sa team se réunissent au Barnett’s à Lille

On vous voit venir. Nul besoin d’être le Lionel Messi du kicker pour chatouiller la poignée. Le club est ouvert à tous, à condition de connaître les règles : “Il y a vraiment tous les niveaux ici, tous les profils, mais on joue quand même avec le règlement officiel.” Faut pas déconner.

Déjà 190 baby-footeux

Depuis octobre, le groupe Facebook « Baby foot Club Lille », inauguré par les trois amis, fait un carton. “À la base on cherchait simplement des gens pour jouer avec nous, c’est pour ça qu’on a créé un groupe. On ne s’attendait pas à ce qu’il y ait autant d’engouement”, reprend Antoine. C’est peu dire, en seulement quelques mois le groupe fédère déjà plus 190 membres.

Les matchs s’enchaînent toute la soirée et jusque la fermeture

Alors forcement, face à la demande générale, l’idée de créer un club officiel a vite fait son chemin. “On s’est rapproché de la Fédération Française de Football de table (FFFT), et depuis une semaine on a la licence officielle”, ajoute-t-il.

Des compétions officielles

Qui dit fédération, dit compétitions. Si l’adhésion au club est gratuite, pour les tournois officiels, Rémi préfère prévenir : « Pour être licencié il faut payer une cotisation de 40€, et les compétitions sont payantes. Il faut aussi avoir un bon niveau parce que les adversaires sont parfois très forts ».

Le club est en quête de son futur QG

En attente d’un local

Pour l’heure, le club n’a pas de local dédié et au Barnett’s, « on commence un peu à se sentir à l’étroit ». D’ici avril, le club devrait d’ailleurs migrer provisoirement à Roubaix dans le garage aménagé de Rémi, en attendant de trouver son futur QG.

Le club a une page Facebook. Sinon, rendez-vous tous les mardis de 20 heures à minuit au Barnett’s, 30 rue Saint-Sébastien, à Lille.