L’Université de Lille consacre le mois de mars à l’égalité femmes-hommes

Dans La Fac, Lille
Scroll par là

L’an­née der­nière, l’U­ni­ver­si­té de Lille avait consa­cré une semaine entière à l’é­ga­li­té entre les genres autour du 8 mars, jour­née inter­na­tio­nale des droits des femmes. En 2020, elle passe au niveau supé­rieur en y consa­crant tout un mois.

Ate­liers de théâtre, séances de ciné’, débats, expos, ren­contres, pièces de théâtre, tables rondes, docu­men­taires, lec­tures, stands, confé­rences, pod­cast, ate­liers d’autodéfense, tour­noi spor­tif… Tout ça rien qu’au mois de mars. Tout ça à l’U­ni­ver­si­té. Tout ça dédié à une seule thé­ma­tique : l’é­ga­li­té entre les femmes et les hommes.

On ne va clai­re­ment pas pou­voir tout vous détailler en un seul article. On va donc com­men­cer par vous filer un lien très utile vers l’a­gen­da en ligne que l’U­ni­ver­si­té a mis en place et vous faire un topo de trois temps forts de cette riche pro­gram­ma­tion.

Le retour des pionnières

En 2019, le trio d’ar­chi­vistes de l’U­ni­ver­si­té avait fait un tra­vail de four­mi pour retrou­ver les traces et le plus d’in­fos pos­sibles sur ces étu­diantes et/ou profs badass qui avaient squat­té les bancs des facul­tés lil­loises et qui avaient clai­re­ment essuyé les plâtres du sexisme uni­ver­si­taire.

Pre­mière avo­cate, pre­mière prof de Lettres, pre­mière maître de confé­rence, pre­mière diri­geante d’Institut… Des pion­nières de l’U­ni­ver­si­té qui sont de nou­veau mises en lumière cette année avec des petites nou­velles comme la pre­mière femme à diri­ger un UFR, la pre­mière ayant pas­sé “l’a­gré­ga­tion mas­cu­line”, ou encore une mili­tante pour les droit des femmes.

L’U­ni­ver­si­té va en pro­fi­ter pour renom­mer cer­tains de ses amphis. Le pre­mier de la liste por­te­ra désor­mais le nom de Lau­rence Bloch, ancienne étu­diante lil­loise et aujourd’hui direc­trice de France Inter. Pour renom­mer les autres, un vote sera lan­cé très pro­chai­ne­ment.

L’U­ni­ver­si­té avec un grand elles” se retrouve en ligne mais les por­traits vont aus­si se bala­der en mode expo sur les dif­fé­rents cam­pus à par­tir de mars.

Enregistrement live du podcast Yesss

Yesss, c’est le pod­cast ani­mé par trois jeunes jour­na­listes : Anaïs Bour­det (de Paye ta shnek), Elsa Mis­ké et Mar­gaïd Quioc. Deux fois par mois, le trio dif­fuse un épi­sode com­po­sé de témoi­gnages de meufs qui ont réus­si à mettre un kick au sexisme.

Les trois jour­na­listes débarquent direc­te­ment à la fac le 26 mars pro­chain pour enre­gis­trer un épi­sode en live depuis l’am­phi Migeon de Poly­tech (à Cité Scien­ti­fique). Comme on sera en pleine sai­son 3 de Séries Mania à Lille, on y par­le­ra des war­riors dans les séries et de l’é­vo­lu­tion des rôles-modèles à l’é­cran.

C’est sans résa et on vous file l’event Face­book pour ne pas oublier.

Martin Winckler en conférence

Vous ne connais­sez peut-être pas encore ce nom, mais rete­nez-le bien et allez l’é­cou­ter. Méde­cin fran­çais expa­trié au Cana­da et mili­tant fémi­niste, Mar­tin Win­ck­ler tien­dra une confé­rence le 23 mars dans l’am­phi E du cam­pus Mou­lins sur le thème “Entendre les dou­leurs des femmes” qui sera sui­vie par un débat.

Là aus­si, il y a un event Face­book.

On pour­rait aus­si vous par­ler des ren­contres avec de grandes comé­diennes ou une foot­bal­leuse pro­fes­sion­nelle. Des tables rondes autour de l’o­rien­ta­tion, des ate­liers de self-défense ou encore des expos réa­li­sées par des étu­diantes. Le mieux, vrai­ment, c’est de che­cker pen­dant tout le mois l’a­gen­da de la fac.