Lazy Suzy, le futur spot du Vieux-Lille pour les viandards

Dans Food Porn, Lille

© Lazy Suzy

Scroll par là

Lazy Suzy, c’est le nouveau lieu du Vieux-Lille dédié à la bonne viande. Mais pas n’importe laquelle: le pulled pork, une spécialité qui nous vient tout droit d’outre-Atlantique. De l’effiloché de porc fumé et fondant revisité en sandwich et accompagné d’une bonne portion de frites des familles.

Devinez qui est derrière ce concept ? L’équipe du Comptoir Volant s’est chauffée pour ouvrir un tout nouveau spot. Le Lazy Suzy, prendra ses quartiers fin mars en lieu et place de l’ancien Bun’s Bazaar de la rue Lepelletier. Dit comme ça, on pourrait se dire qu’il s’agit encore d’un de ces fastfoods qui inondent la ville, sauf que non. Le concept derrière Lazy Suzy est inédit.

On s’explique. M’établissement fera la part belle à la bonne viande, en majorité locale et surtout ultra quali, à travers une carte directement inspirée d’une spécialité texane : le pulled pork.

American Pulled Pork

Le pulled pork, c’est un peu la star du barbecue kinri. “C’est du porc qui est cuit à basse température pendant au moins 12 heures. Sa particularité, c’est qu’elle est ultra tendre et ultra juteuse. Ça demande une vraie technicité. Aux USA, ils savent gérer ce genre de cuisson au barbecue, mais en France, ça commence tout doucement”, souligne Victor.

Lui et son associé César maîtrisent leur sujet. En même temps, les deux gaillards n’ont pas ménagé leurs efforts pour sublimer leur produit vedette. “On a testé la recette plus de 80 fois avant de trouver LA bonne version“, précise César.

Foodporn franchouillard

Du barbecue à l’américaine, certes, mais en mode french touch : “On voulait faire honneur à la cuisine américaine, en conservant l’art de vivre à la française“, ajoute César. On retrouvera le fameux pulled pork emprisonné entre deux miches de pain brioché artisanal ou en version tacos revisité. Quelques pickles, et une bonne sauce histoire de lier le tout. En accompagnement ? Bah des frites maison évidemment.

Ribs ou bœuf Wagyu?

Le spectacle se jouera en cuisine avec les ribs de porc caramélisés et dorés sur place au chalumeau. “On fera ça devant les clients. On veut que la cuisine soit ouverte pour que tout le monde puisse voir les produits qu’on cuisine“, reprend César.

Swag ultime, le bœuf Wagyu japonais aura même droit à son propre sandwich : “C’est une des meilleures viandes qui existe. On voulait vraiment proposer ce qui se fait de mieux mais avec un prix accessible“, précise Victor. Pas de panique, le Lazy Suzy est aussi veggie friendly avec sa burrata fondante à tartiner sur du bon pain de campagne. Bref, encore du sexy dans l’assiette.

Ah oui, le Lazy Suzy recherche son futur staff, en temps plein et en temps partiel. Pour les CV vous pouvez passer par Facebook et Insta. Ce sera au 45 rue Lepelletier.