[Coronavirus] Le CHU de Lille veut aussi faire face à l’épidémie de fake news

Dans Lille, Santé !, VozerTube
Scroll par là

Non, on ne va pas tous mourir d’ici la fin de l’hiver. Les praticiens du centre hospitalier universitaire de Lille ont tenu une conférence de presse en début de semaine pour endiguer l’épidémie de catastrophisme.

Le covid-19 ne tue pas plus que la grippe saisonnière

Oui, il y a une épidémie de covid-19 en cours. Oui, c’est un nouveau virus. Oui, il y a des cas qui sont actuellement traités au CHU de Lille. “Mais la majorité se porte bien et va d’ailleurs retourner chez elle“, explique le Dr Faure, chef du service des maladies infectieuses. “Les données de mortalité sur le covid-19 sont d’ailleurs rassurantes, ajoute le Dr Poissy, du service réanimation. Elles ne sont pas plus préoccupantes que la grippe saisonnière en réalité.

D’ailleurs, la plupart des patients infectés par le coronavirus repartent chez eux où on leur demande de rester et sont sous paracétamol. C’est tout.

Pas besoin de porter un masque dans la rue

Voilà d’ailleurs pourquoi le Ministère de la Santé a préconisé les mêmes gestes de prévention que pour la grippe ou la gastro-entérite :

  • se laver régulièrement les mains
  • éviter les contacts trop rapprochés (genre la bise du matin) mais surtout face à des personnes fragiles (enfants, personnages âgées…)
  • éternuer dans son coude et utiliser des mouchoirs à usage unique

Voilà. C’est tout en fait. Le port du masque dans le métro ? “Ça ne sert à rien, explique le Dr Loukali du service des infections. Ils ne sont utiles que pour les patients déjà positifs et pour ceux qui les soignent. Les porter dans la rue ou dans le métro n’a pas d’intérêt hormis celui de vider les stocks qui seraient nécessaires à ceux qui en auront réellement besoin.

La stratégie est de retarder l’arrivée de l’épidémie

Si pour l’instant, la seule zone à risque repérée en France se situe dans l’Oise, il est fort possible que d’autres clusters ( = regroupements élevés de cas au même endroit, au même moment et avec une diffusion active) apparaissent dans les semaines à venir.

On ne dit pas qu’il n’y aura pas d’épidémie, explique le Pr. Goldstein, chef des urgences et du Samu du Nord. On veut juste que celle du covid-19 ne percute pas celle de la grippe saisonnière. Voilà ce qui pourrait mettre à mal notre sytème de santé. Notre stratégie, c’est donc de retarder l’arrivée du covid-19. Plus elle arrivera tard, mieux ce sera.”

N’allez pas aux urgences si vous pensez être infecté

Un dispositif spécifique est bien entendu mis en place au sein du CHU de Lille pour détecter, suivre, et soigner les patients infectés. Comme on est en pleine saison de la grippe, n’ayez pas peur à la moindre courbature ou montée de fièvre. Les professionnels du CHU précisent que pour être potentiellement porteur du nouveau virus il faut revenir d’une zone à risque (Chine, Hong Kong, Macao, Singapour, Corée du Sud, Iran, Italie du Nord ou encore l’Oise) et avoir l’association des trois symptômes suivant :

  • toux
  • fièvre
  • problèmes respiratoires

Si vous êtes dans ce cas, ne débarquez surtout pas aux urgences mais appelez le 15. C’est le seul moyen d’avoir accès par la suite à une consultation spécifique.