[Coronavirus] Les facs seront fermées à partir de lundi

Dans La Fac, Lille, Santé !
Scroll par là

Bien, voi­là, voi­là. Les élec­tions muni­ci­pales auront bien lieu. Mais à comp­ter de lun­di, les crèches, écoles et uni­ver­si­tés seront fer­mées. La faute au coro­na­vi­rus qui n’a pas l’in­ten­tion de s’en arrê­ter là.

Rien ne s’op­pose à ce que les Fran­çais (…) se rendent aux urnes”, a affir­mé le pré­sident de la Répu­blique him­self ce jeu­di soir dans son dis­cours adres­sé aux Fran­çais. Les élec­tions muni­ci­pales vont donc bien se tenir les 15 et 23 mars. Des mesures spé­ciales seront déployées, notam­ment pour que les popu­la­tions les plus à risque (plus de 70 ans, malades, han­di­ca­pés) passent le moins de temps pos­sible en trop nom­breuse com­pa­gnie.

“Jusqu’à nouvel ordre”

En revanche, pour enrayer la crise sani­taire, empê­cher la pro­pa­ga­tion du virus qui ne va pas tar­der à entrer dans la phase 3, Emma­nuel Macron a annon­cé que les crèches, écoles et uni­ver­si­tés seraient fer­mées à comp­ter de ce lun­di 16 mars “jus­qu’à nou­vel ordre. Les 70 000 étu­diants de l’U­ni­ver­si­té de Lille seront donc contents d’ap­prendre qu’ils trou­ve­ront portes closes dans tous les cam­pus de la métro­pole. Parce que “nous ne sommes qu’au début” de cette épi­dé­mie, a‑t-il rap­pe­lé.

Le gou­ver­ne­ment a déci­dé de ne pas arrê­ter les trans­ports en com­mun. “Parce les arrê­ter, c’est tout blo­quer.” Emma­nuel Macron invite mal­gré tout les usa­gers à ne se dépla­cer qu’en cas de néces­si­té.

Sinon, dans le reste des mesures d’ur­gence déci­dées par le gou­ver­ne­ment, on peut vous citer le report de deux mois de la fin de la trêve hiver­nale, et la prise en charge de l’E­tat de l’in­dem­ni­sa­tion des sala­riés contraints de res­ter chez eux.

La prio­ri­té abso­lue de la nation sera notre san­té”, a affir­mé le pré­sident. “Cette crise doit être l’oc­ca­sion d’une mobi­li­sa­tion natio­nale de soli­da­ri­té entre les géné­ra­tions.”