Les maraudes reprennent pour les sans-abri, l’auberge de jeunesse réquisitionnée

Dans Ch'est bieau, Lille, Santé !
Scroll par là

Comment voulez-vous que quelqu’un qui vit dehors se confine ? Comment assurer la distribution de repas quand on n’a pas le droit de sortir de chez soi ? Les associations et la ville se sont arrangées. Les sans-abri, grands laissés pour compte du confinement, auront à manger et pour certains, un toit sur la tête.

Si vous étiez sortis dans le centre de Lille ces derniers jours, c’était frappant : les seuls habitants restés dans la rue, ce sont ceux qui y vivent, et qui n’ont pas été inclus dans le grand plan de confinement de l’Etat. Mais il faut bien que les SDF mangent et se confinent eux-mêmes. Compliqué quand les membres des associations qui assurent normalement les maraudes sont confinés et n’ont pas les outils nécessaires pour assurer la distribution de repas.

Problème résolu depuis peu : la mairie a pu distribuer les gants et gel hydroalcooliques envoyés par l’État aux associations. L’Île de la Solidarité, Humanit’Aide (place de la République) et les Restos du Coeur (site Sainte-Colombe à Wazemmes) ont pu reprendre la distribution alimentaire. Ça, c’est pour le manger.

Pour le confinement, la ville a également proposé à l’Etat les 53 chambres de l’auberge de jeunesse Stéphane-Hessel pour loger les sans-abri, en plus des chambres d’hôtel qui seront elles-aussi réquisitionnées si besoin.

Enfin, pour la propreté, l’asso sportive La Deûle a rouvert son accès gratuit aux douches de son club,