Un groupe Facebook pour aider les soignants à trouver un logement

Dans Lille

@Youtube

Scroll par là

Vous avez dû en voir fleurir sur votre time line Facebook ces derniers jours : des particuliers qui ont un appart’ dispo à Lille ou dans d’autres grandes villes proposent d’y héberger gratos les soignants qui en auraient besoin. Une Lilloise vient de créer un groupe régional pour toutes les centraliser.

Promis, ce n’est pas un énième groupe Facebook où on va finir par retrouver des annonces pour Bastia ou de la publicité déguisée pour on-ne-sait-qui. Derrière ce groupe baptisé COVID-19 Hébergements gratuits pour les soignants – Hauts de France, on retrouve Sandrine, une habitante de la métropole lilloise qui va s’occuper d’administrer les messages pour le rendre le plus efficace possible. “Le but c’est vraiment de faciliter la vie des soignants en leur offrant un endroit où poster des annonces et trouver ce qu’ils recherchent sans y passer trop de temps puisqu’ils n’en ont pas en ce moment“, explique Sandrine.

Dans la vie non-confinée, elle est freelance en communication. C’est donc limite par réflexe qu’elle a décidé de créer et de gérer ce groupe dimanche soir. “Pendant le week-end, j’ai commencé à voir défiler pas mal d’annonces immo solidaires partagées par mes amis sur Facebook. J’ai trouvé ça génial mais je me suis tout de suite demandé comment les soignants qui sont déjà surchargés allaient pouvoir s’y retrouver dans toutes ces annonces.

Voilà comment est née le groupe. D’abord pour la métropole lilloise, puis étendu pour toute la région et la frontière belge. Seuls les messages de soignants en recherche d’hébergement et les annonces gratuites de proprios dans ce périmètre sont acceptées. “L’objectif c’est d’être simple et efficace, résume Sandrine. Je supprime les annonces AirBnB payantes ou celles hors région pour faire gagner du temps aux soignants.

Une heure à peine après la création du groupe dimanche, une jeune femme avait trouvé un logement. Depuis, le groupe compte une centaine de membres et Sandrine veille derrière son écran, confinée chez elle, pour que cet outil de communication fonctionne au mieux. “C’est juste le temps de l’épidémie, ce groupe n’a pas vocation a se transformer en agence immobilière en ligne.” Il disparaîtra donc en même temps que le coronavirus.

Mots clefs : / Catégorie : Lille