Le CHU lance une campagne de financement participatif pour du matériel médical

Dans Lille, Santé !
Scroll par là

En un peu plus de 24 heures, les cagnottes sur Kiss­Kiss­Bank­Bank et My Money Help ont récol­té pas loin de 30 000 euros. Le CHU, en col­la­bo­ra­tion avec la ville de Lille et la Métro­pole Euro­péenne de Lille, a lan­cé une cam­pagne de finan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif pour du maté­riel médi­cal.

On vous voit, avec votre inquié­tude : l’argent pro­mis par l’E­tat ne suf­fi­rait-il pas à finan­cer le maté­riel médi­cal dont les équipes en lutte contre le Covid-19 ont cruel­le­ment besoin ? Ca n’a rien à voir, pro­met l’hô­pi­tal lil­lois. “Depuis les pre­miers jours de l’é­pi­dé­mie, on est inon­dés d’ap­pels”, raconte-t-on à la com’ du CHU. “Les gens nous deman­daient com­ment ils pou­vaient aider. Il y a eu les pro­po­si­tions des cou­tu­rières pour fabri­quer des masques, mais il y avait aus­si beau­coup de gens qui vou­laient nous don­ner de l’argent.” L’hô­pi­tal a bien un fonds de dota­tion pour les dona­tions, mais il n’est pas réser­vé à la crise que l’hô­pi­tal tra­verse. Il fal­lait un outil plus simple et fédé­ra­teur : les pla­te­formes de finan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif.

Deux campagnes simultanées

Ce n’est pas une réponse à un quel­conque man­que­ment de l’E­tat, ras­sure l’hô­pi­tal, mais bien une réponse à un élan de soli­da­ri­té. On ne lance pas cette cam­pagne par ce que l’É­tat ne pour­voit pas, mais parce que les gens veulent aider et ont besoin de concret.

Le CHU s’est mis en lien avec la MEL, grande habi­tuée des finan­ce­ments par­ti­ci­pa­tifs, et a trou­vé le sou­tien de la ville de Lille. Deux cam­pagnes simul­ta­nées ont été mises en place sur Kiss­Kiss­Bank­Bank et My Money Help. En deux jours, les 30 000 euros ont qua­si­ment été atteints. “Ca prouve bien l’en­goue­ment et le besoin des gens d’ap­por­ter leur aide”, com­mente l’hô­pi­tal.

Concrè­te­ment, cette cam­pagne de finan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif ser­vi­ra à ache­ter du maté­riel médi­cal, dont des res­pi­ra­teurs et des ten­sio­mètres qui ser­vi­ront dans le ser­vice de 140 lits réser­vé aux malades du Covid-19. Objec­tif à atteindre : 118 000 euros, en un mois, tout de même.

Si vous vou­lez par­ti­ci­per, voi­là le lien pour la cagnotte Kiss­Kiss­Bank­Bank, et celui pour MyMo­ney­Help.