À la Catho, com’, littérature et patrimoine se laissent gagner par le numérique

Dans Article Sponsorisé, La Fac, Lille
Scroll par là

Article sponsorisé @Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’Université catholique de Lille

Quand on vous dit patrimoine, vous imaginez vielles pierres et bâtiments classés ? Quand on vous parle littérature, vous sentez l’odeur si particulière d’un livre ancien ? Si on vous dit communication, vous pensez chargé de com’ vissé au téléphone ? Détrompez-vous bien. Tout cela a changé, au point que trois masters sont consacrés à ces nouveaux métiers 2.0 à la Catho.

Bienvenue dans le monde formidable des “humanités numériques“. “C’est un croisement entre deux espaces qui ne se touchaient pas, explique Philippe Diest, enseignant chercheur en histoire à la faculté des lettres et des sciences humaines de la Catho. D’un côté les sciences humaines avec l’histoire, les lettres, la communication, et de l’autre, le numérique et ses sciences, qui est une autre compréhension du monde.” Exemple : vous êtes en étude de lettres, et vous recherchez des expressions précises dans un corpus de plus de trois mille livres. Si vous voulez le faire vous-même, c’est le projet d’une vie. Si vous confiez ça à un programme informatique, c’est le projet d’une demi-journée.

Le numérique a permis aux sciences humaines d’aller plus loin, de faire plus vite, et plus efficacement, bref, d’être… augmentées. Mais pas que. Les sciences humaines au service du numérique, c’est tout un monde de connaissances qui s’ouvre aux professionnels comme aux publics. À la faculté des lettres et sciences humaines de la Catho, trois masters ont été créés ces dernières années.

La com’ numérique : du code et de l’éthique

C’est une nouvelle façon d’appréhender le monde de la communication, détaille Zineb Serghini, responsable pédagogique du master communication numérique, ouvert en 2018. L’idée, c’est de sortir de la com’ qui dit de belles choses mais ne fait pas grand chose.” En somme, former les étudiants à produire, créer, imaginer et faire fonctionner tout un tas de nouveaux outils de com’. On a un enseignement sur la philosophie et l’éthique autant d’un enseignement technique, où on va apprendre à coder, à créer un blog“, explique Marie Hermiller, étudiante en première année de master. “Le but, c’est d’avoir une vision globale sur le numérique. Si on devient chef de projet, on sera familiers avec les missions des techniciens.

Le livre en mode 2.0

Vous aimez peut-être l’odeur des vieux livres, mais les métiers de l’édition ont bien changé. “Ce sont des métiers qui demandent qu’on soit créatifs en matière d’expression et d’écriture, mais aussi qu’on maîtrise les outils numériques“, développe Aliocha Wald-Lasowski, responsable pédagogique du master Écritures, lettres et éditions numériques. Blogs, maisons d’édition, journalisme littéraire… le secteur est “en pleine mutation, où il est essentiel de connaître ses classiques autant que de savoir gérer des réseaux sociaux. Le master qu’Aliocha Wald-Lasowski dirige propose une formation technique en même temps que littéraire, avec des pros de l’édition qui viennent donner cours sur ces nouveaux métiers.

Le patrimoine en version augmentée

Vous avez déjà utilisé de la réalité augmentée pour visiter le secteur historique d’une ville ? Passé un peu de temps sur les écrans tactiles d’un musée ? Zoomé sur les détails d’une œuvre d’art depuis une tablette ? Le patrimoine en version 2020, c’est tout ça. “Régisseur d’œuvres, médiateurs, guide conférencier… Tous ces métiers se sont actualisés”, avance Philippe Diest, responsable pédagogique du tout nouveau master Gestion et valorisation numérique des patrimoines culturels et immatériels. Et s’ouvrent vers de nouveaux horizons, notamment concernant le patrimoine immatériel. “Il y a une chercheuse à Lyon est en train de reproduire les sons des rues du Paris du XIVe siècle.” Là aussi, la formation est autant théorique que pratique et technique. Pour que les futurs acteurs de la culture soient aussi formés aux nouvelles cultures numériques.

Les candidatures pour ces trois masters sont ouvertes. Vous pouvez candidater en ligne et envoyer votre dossier par mail uniquement à flsh@univ-catholille.fr en précisant en objet : Nom, prénom, “candidature 2020”, et filière souhaitée. Vous avez jusqu’au 16 juin.

Article sponsorisé @Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’Université catholique de Lille