Lavage de main : les tips de Jérôme, patron lillois des Savons sur Patte

Dans Lille, Santé !

Photo ©Les Savons Sur Patte

Scroll par là

Si vous avez bien révi­sé vos gestes bar­rières, vous savez que le lavage de mains est un impé­ra­tif envi­ron cin­quante fois par jours. Il y a des chances pour que vos mains, après plus de trois semaines à ce régime, res­semblent à des petites choses fri­pées et sèches. On a une solu­tion pour vous.

Vous saviez que le refrain de “Oops…! I did It Again” de Brit­ney Spears fai­sait pile poil 20 secondes ? C’est le temps qu’il faut pour se laver les mains effi­ca­ce­ment, pour s’as­su­rer que le coro­na­vi­rus et autres petites salo­pe­ries partent aux égouts et ne se tapent pas l’in­cruste sur vous (à défaut du tube de Brit’, déso).

Le truc, c’est que se laver les mains, ça peut irri­ter la peau bien comme il faut. Si, à pas trente ans, vous avez l’im­pres­sion que vos mains sont celles d’une per­sonne âgée, c’est peut-être parce que le savon que vous uti­li­sez est un brin abra­sif. “Le grand pro­blème des savons indus­triels, c’est la manière dont ils sont faits”, sou­tient Jérôme Patte, fon­da­teur des Savons sur Patte et savon­nier ins­tal­lé dans le quar­tier de Mou­lins.

Olive, carotte, bière

Il existe deux manières de faire du savon, raconte-t-il. Celle que j’u­ti­lise, soit la sapo­ni­fi­ca­tion à froid, et celle des indus­triels, la sapo­ni­fi­ca­tion au chau­dron. Celle là consiste à cuire tous les ingré­dients à 300°c en même temps.” Très rapide, très effi­cace, mais “ça dété­riore la qua­li­té des huiles”. “Par exemple, l’huile d’o­live, au des­sus de 150°C, voit ses pro­prié­tés alté­rées.” Et les huiles, on vous le donne en mille, sont les ingré­dients qui per­mettent de gar­der vos mains douces comme la peau des fesses d’un bébé.

Jérôme a mis du temps à trou­ver les recettes par­faites de ses savons. D’ailleurs, quand on l’é­coute les pré­sen­ter, on en a pres­qu’un peu faim :

  • le Patron est un savon neutre à l’huile d’o­live
  • le Patte de Carotte est au jus de carotte et à l’o­ri­gan
  • le 4 Pattes est un mélange d’huile de noi­settes, d’a­mande douce et de calen­du­la,
  • le Biè­ro­pathe est à la Gra­ni­vore, jolie blonde de la bras­se­rie du Singe Savant…

Que des ingré­dients res­pec­tés de bout en bout lors de la fabri­ca­tion des savons.

Bon à savoir : “On croit sou­vent que le savon de Mar­seille ou le savon d’A­lep sont faits de manière arti­sa­nale, mais c’est faux. Les deux sont fait en sapo­ni­fi­ca­tion au chau­dron.” On vous invite à vous ren­car­der sur les tech­niques de votre four­nis­seur de savon. Et si vous êtes inté­res­sé, Jérôme ven­dra ses Savons sur Patte sur les mar­chés, dans plu­sieurs bou­tiques zéro déchet de la métro­pole une fois le confi­ne­ment ter­mi­né, et en ligne une fois qu’il aura trou­vé un moyen zéro déchet de vous envoyer vos com­mandes.

En atten­dant, vous pou­vez aus­si aller faire un tour sur son chouette site et sur Face­book.