Pic de pollution à Lille : Atmo recommande de ne pas faire d’effort physique

Dans Lille, Santé !
Scroll par là

Oui mais non. Ce n’est pas parce qu’il y a moins de trafic que la pollution est automatiquement moins élevée. Lille et la région traversent actuellement un pic de pollution aux particules fines. Comme d’habitude, il y a des précautions à prendre.

Deux facteurs de pollution n’ont pas disparu avec le confinement : les chauffages, notamment d’appoint au bois ou au charbon, utilisés en masse par tous ces gens qui restent chez eux toute la journée, et la pollution industrielle, qui vient de la région mais aussi souvent d’Allemagne et de Belgique ou des Pays-Bas.

Ce jeudi et ce vendredi, la qualité de l’air va donc être médiocre, avec un seuil d’alerte sur persistance qui devrait durer un peu. On n’est pas au plus haut niveau d’alerte, mais il est malgré tout fortement recommandé d’éviter d’abuser du footing ou de la séance de cardio en extérieur. La marche à pied, si vous devez sortir, est plus que conseillée. Enfin, Atmo, l’organisme de veille qui sonne l’alerte régulièrement, recommande de ne pas sortir de chez soi l’après-midi.

Pas d’autoroute

Si vous aviez prévu d’emprunter les grands axes autoroutiers dans ces deux jours, il est conseillé de reporter ou de demander à Waze un itinéraire alternatif. Ca fait bizarre d’écrire ça alors que personne n’est supposé sortir sans bonne raison, donc prendre l’autoroute, mais figurez vous que les camions sont toujours en activité. Les voies rapides ne sont donc pas vides.

Dernières recommandations d’Atmo : si vous commencez à vous sentir mal, appelez votre médecin. Parce que oui, les médecins sont habilités à soigner autre chose que le coronavirus en ce moment.