Les merceries et magasins de tissu ont le droit de rouvrir

Dans Ch'est bieau, Lille
Scroll par là

Depuis la semaine dernière, les magasins de tissus et les merceries ont le droit d’ouvrir. Rapport au fait qu’il va falloir fournir de la matière première aux couseurs et couseuses de masques. Mais on vous prévient tout de suite : les stocks d’élastiques sont bas.

Après les déchèteries, les magasins de bricolage, les jardineries, voilà que les merceries ont l’autorisation du gouvernement de rouvrir. A Lille, plusieurs ont organisé cette réouverture en prenant de bonnes grosses précautions histoire d’empêcher la propagation du coronavirus entre deux rouleaux de double gaze.

Il faudra donc patienter à l’extérieur si deux ou trois clients sont déjà dans le magasin, chez Toto, rue Pierre-Mauroy tout comme aux Coupons de Saint-Pierre, rue Nationale. Les salariés des merceries et magasins de tissus seront équipés de masques, de gants et on vous remerciera bien de respecter les gestes barrière, et même de venir avec un masque, si c’est possible.

Certains magasins ont adapté leurs horaires :

  • Diffustock, à Fives, ouvre de 11 heures à 18 heures
  • les Coupons de Saint-Pierre de 14 heures à 17 heures, et n’acceptent que deux clients à la fois dans la boutique
  • Mondial Tissus, à Villeneuve-d’Ascq, ouvre du 10 heures à 18 heures

Pour ce qui est du stock de coton et autres tissus susceptibles de se transformer en masques, tout va bien. Ce sont les élastiques qui vont vite venir à manquer : les magasins n’ont en stock que ce qu’ils avaient avant le confinement, au moment ou les élastiques n’étaient pas une denrée de première nécessité.

On a appelé tout un tas de petites merceries lilloises pour savoir si elles allaient rouvrir. Certaines, comme la Lainière de Wazemmes, ne sont pas encore prêtes à ouvrir leurs portes aux clients, mais ne l’excluent pas pour les semaines qui viennent. “Il faudra surveiller notre site internet“, nous a-t-on indiqué à la Lainière.