[Carte] Les ateliers de réparation de vélos de la métropole lilloise qui vont pratiquer le “coup de pouce” de 50€

Dans Lille, Mon P'tit Vélo, Money Money Money
Scroll par là

Le vélo a le vent du déconfinement en poupe. Moyen annoncé comme le plus safe et pratique pour se déplacer en ville, le gouvernement a même promis un “coup de pouce vélo”, une prime à la réparation de 50 euros (hors taxes). La liste des pros qui pourront la pratiquer dans le coin est en ligne depuis ce lundi midi.

Pas mal d’entre nous se sont rués dans le garage de nos parents en ce jour de déconfinement pour remettre la main sur notre vélo d’ado. Avec la multiplication des bandes cyclables en ville et la galère de distanciation sociale dans les transports en commun, il va clairement redevenir le meilleur ami de beaucoup de Lillois.

Sauf que pas mal de bécanes ont mal vieilli et auraient besoin de quelques réparations. Pour inciter les plus réticents à se remettre en selle, le ministère de la Transition Ecologique et Solidaire a annoncé un plan de 20 millions d’euros pour son dispositif “Coup de Pouce Vélo”.

Une prime avancée par les pros

A notre échelle de cycliste, cela signifie que vous avez une sorte de bon de 50€ (HT) pour aller faire réparer votre vélo. On parle bien de changer ses freins ou son cadre par exemple. Pas de quoi pimper son vélo simplement pour le rendre plus stylé ou acheter un nouvel antivol. C’est 50€ max par vélo et ne cherchez pas à enchaîner les ateliers pour en avoir plus, un système anti-fraude est là pour les éviter. (On vous file une petite FAQ qui peut-être utile).

Le gros avantage pour les cyclistes, c’est qu’ils n’auront pas à avancer la somme : ce sont les pros auxquels vous vous adresserez qui le feront. “Ca va clairement nous faire pas mal de paperasse à gérer mais on est à fond pour cette initiative, explique Grégoire de l’atelier des Mains dans le Guidon de la rue Gambetta à Lille. On a dû fermer brutalement avec le confinement et on va bien évidemment adapter notre reprise avec de nouvelles règles de fonctionnement. Mais c’est chouette de savoir qu’on revient avec cette initiative qui rentre finalement totalement dans notre manière de voir les choses : réparer au max avant de jeter ou racheter.

Car oui, les ateliers participatifs et solidaires du coin sont aussi dans la boucle’. “Ca a un côté vraiment incitatif car ça couvre aussi les frais d’adhésion par exemple, explique Noémie des Jantes du Nord. On ne pourra pas forcément réparer les vélos qui sont vraiment dans leur jus mais pour le reste, on est là et on a du stock !

On aurait presque oublié de vous expliquer la différence entre un atelier participatif et un atelier de réparation classique. Chez les premiers, ça fonctionne pas mal en mode récup’ et solidarité. Et vous allez vous salir un peu les mains car on ne va pas vous réparer votre vélo : on va vous expliquer comment le faire. Contrairement au second où, là, vous déposez votre deux-roues et venez le récupérer une fois la réparation faite.

La démarche est différente mais les deux peuvent vous faire bénéficier du “coup de pouce” s’ils se sont inscrits sur la plateforme “Alvéole”. On vous file ceux qui y sont répertoriés ce 11 mai (la liste peut évoluer) :

Peut-on acheter un vélo d’occas’ avec ces 50€ ? La question se pose et n’a pas forcément encore de réponse claire à l’heure où on écrit cet article. Mais certains professionnels avancent que ce serait possible selon certaines conditions : à vous de leur poser la question directement si votre vieux vélo paraît irréparable.