Le parc d’accrobranche de la Citadelle de Lille rouvre mercredi

Dans Chill, Lille, Sueur
Scroll par là

Bonne nou­velle pour ceux qui auraient vrai­ment besoin de recon­nec­ter avec Mère Nature ou qui sont en manque de manier le mous­que­ton. Accro Lille a eu l’au­to­ri­sa­tion de rou­vrir son par­cours d’ac­cro­branche à la Cita­delle à par­tir du 20 mai.

Avec toute cette his­toire de confi­ne­ment, on en aurait presque oublié que le prin­temps est aus­si le retour des acti­vi­tés de grim­pette en plein air. Comme la Cita­delle est sou­mise à de nom­breuses res­tric­tions pour res­ter ouverte par la pré­fec­ture, on doit bien avouer qu’on avait un peu oublié de se poser la ques­tion pour son parc d’ac­cro­branche.

Il aurait du rou­vrir dès le 4 avril sans l’ar­ri­vée du confi­ne­ment. Tout ça n’au­ra fina­le­ment été déca­lé que d’un petit mois et demi puisque dès mer­cre­di pro­chain, la tyro­lienne reprend du ser­vice.

On vous pré­vient de suite que vous crie­rez en mode Tar­zan mas­qué. Les gestes ‘bar­rière’ ne dis­pa­raissent pas en haut des arbres. Pour pou­voir grim­per en toute sécu­ri­té il fau­dra :

  • res­pec­ter une dis­tance d’1m50 mini­mum entre les per­sonnes
  • bien se laver les mains au gel hydro-alcoo­lique mis à dis­po­si­tion
  • vous équi­per en mode auto­nome (on ne vous enfi­le­ra pas votre bau­drier déso)
  • por­ter un masque, comme le feront les moni­teurs (qui auront aus­si une visière de pro­tec­tion)

Pour ceux qui n’y sont encore jamais allés, sachez qu’il y a là-bas six par­cours accro­branche dont quatre pour les ados/adulescents/adultes. Et qu’il y a une tyro­lienne de 150 mètres, au des­sus des douves de la Cita­delle.

Voi­là. Si vous vou­lez en savoir plus sur les cré­neaux dis­pos, on vous laisse che­cker ces pro­chains jours la page Face­book d’Ac­cro Lille qui a aus­si un numé­ro de tél (09.72.33.00.16) et un mail (contact@accro-lille.fr). Pour les tarifs, si ça reste comme l’an­née der­nière, comp­tez 22€ par adulte pour un accès aux par­cours de 2h30. C’est 20€ si vous habi­tez Lille, Lomme ou Hel­lemmes et que vous avez de quoi le prou­ver.