AIDES lance son “déconfinement du cul” safe en envoyant des auto-tests à ceux qui ont besoin de se faire dépister

Dans Chill, Lille, Santé !

Sex Education Season 1

Scroll par là

On vous rappelle qu’outre le Covid-19, d’autres virus courent toujours dans la nature. Comme le VIH, par exemple. Ou encore une foule d’IST. Si vous avez peur d’avoir fait quelques écarts en matière de protection sexuelle avant le confinement, il est peut-être temps d’appeler le centre AIDES de Lille pour qu’il vous envoie un auto-test. Juste au cas où.

Car le confinement n’a pas eu de conséquence que sur l’épidémie de coronavirus : il a eu aussi comme effet de limiter le nombre de partenaires sexuels et donc le nombre d’infections des maladies et infections sexuelles transmissible. Mais surtout, pour ceux qui auraient eu des rapports non protégés juste avant le confinement, “il a laissé aux anticorps contre le VIH le temps de se multiplier permettant ainsi un résultat fiable en cas de dépistage. C’est une opportunité historique de mettre un coup fatal aux épidémies de VIH et d’IST“, explique AIDES sur son site.

AIDES se déconfine à Lille

A Lille, les militants ont repris du service au 2 rue du Bleu Mouton, entre la rue du Molinel et la Rue de Béthune, les mardis, jeudis et samedis. Si vous avez besoin de matos pour réduire les risques dans vos aventures post-confinement (capotes, gel..), vous pouvez vous rendre direct là-bas. Un accueil spécial covid a été mis en place à l’entrée pour respecter les gestes barrières avec du gel hydro-alcoolique et une capote de visage un masque pour les militants qui vous accueillent, toujours sans jugement.

Le local d’AIDES à Lille. Il suffit de sonner et vous êtes (très bien) accueillis par les bénévoles.

Pour les auto-tests VIH, on vous conseille d’appeler avant le 07 62 93 22 71 (du lundi au vendredi de 10 heures à 18 heures). Pourquoi ? Parce que vous vous doutez bien qu’ils n’envoient pas un auto-test sans raison valable non plus. Un petit entretien téléphonique permettra à la personne de chez AIDES de savoir si en effet, les risques que vous avez pris il y a deux mois (ou plus) nécessitent un test VIH. Elle est là aussi pour expliquer comment ça marche et ce qu’il faut faire si le test s’avérait malheureusement positif.

Voilà à quoi peut ressembler un auto-test VIH.

Une fois l’entretien passé, vous pouvez venir chercher votre test directement au local ou vous le faire envoyer par la poste (pratique quand on habite pas Lille d’ailleurs).

Cet auto-test doit être réalisé rigoureusement mais ne nécessite pas d’avoir passé le concours de médecine, promis. Une goutte de sang suffit et si vous n’avez pas évoqué le mode d’emploi avec le bénévole au téléphone, une notice hyper détaillée accompagne l’auto-test. Pour le dépistage des autres IST, ils devraient reprendre petit à petit au fil du déconfinement.

Voilà, on vous laisse avec un document très pratique et intéressant sur le sexe en temps de covid-19. On vous rappelle également que AIDES peut procurer du matos de prévention des risques en matière de drogues comme des seringues, kits+, roule-ta-paille, pipes à crack…

AIDES Hauts-de-France a une page Facebook sur laquelle vous pouvez aussi poser vos questions (sur Messenger pour plus de privacy si besoin). Sinon, comme on vous le disait plus haut, leur local lillois se situe dans le centre, au 2 rue du Bleu Mouton et est ouvert les mardis et jeudis de 10h30 à 13 heures et de 14 heures à 18 heures, et aussi le samedi de 14 heures à 18 heures.