Le photographe Rémi Fosse a shooté le collège abandonné Jean-Macé

Dans Culturons-nous, Lille

© Rémi Fosse

Scroll par là

Une petite virée urbex, ça vous tente ? C’est ce que pro­pose le pho­to­graphe Rémi Fosse qui a récem­ment dévoi­lé une série de pho­tos de l’an­cien col­lège Jean-Macé situé le long de parc Lebas à Lille. Allez, on vous fait visi­ter.

Sur place, on a hal­lu­ci­né. C’est immense. On a l’im­pres­sion que les élèves ont quit­té le col­lège la veille mais les dégâts liés aux intem­pé­ries et aux douze années d’a­ban­don ont éga­le­ment bien mar­qué le lieu”, raconte Rémi. Ce Lil­lois d’a­dop­tion, que vous avez peut-être déjà croi­sé der­rière le comp­toir de La Cap­sule, est aus­si (et sur­tout) pho­to­graphe indé­pen­dant depuis quelques années.

En décembre der­nier, il s’est aven­tu­ré (avec auto­ri­sa­tion quand même) dans les cou­loirs de l’an­cien col­lège et tout ça grâce à un ami qui lui a com­man­dé une série de pho­tos pour le bou­lot. “Le but du pro­jet était à l’o­ri­gine de suivre l’é­vo­lu­tion du lieu. Avant les tra­vaux, pen­dant mais aus­si après, lors du résul­tat final. Le pro­jet a été stop­pé avec le confi­ne­ment.

© Rémi Fosse

Décor surréaliste

Au départ, c’é­tait un pro­jet à but com­mer­cial mais j’en suis res­sor­ti avec de vraies pho­tos artis­tiques. J’ai essayé de faire du beau avec du sale.” À l’ur­bex, Rémi a pré­fé­ré une “approche plu­tôt archi­tec­tu­rale. Je vou­lais prendre en pho­to l’espace, les pièces.”

L’am­biance qua­si-apo­ca­lyp­tique qui semble régner dans les salles de classes aban­don­nées, les tags venus habiller les murs de l’é­ta­blis­se­ment au fil des années… La série de pho­tos a comme un air de fin du monde ou de décor de cinoche. Un lieu à peine croyable donc qui se trouve en plein centre de Lille, à deux pas du parc J.-B. — Lebas.

© Rémi Fosse

Un peu d’histoire

Face à de tels cli­chés, on est en droit de se deman­der pour­quoi une aus­si belle bâtisse a été lais­sée à l’a­ban­don de cette manière. Et bien, figu­rez-vous que l’an­cien col­lège, fon­dé en 1890 par l’in­gé­nieur lil­lois Alfred Mon­gy, n’ac­cueille ni élèves ni profs depuis 2008 à cause des gros tra­vaux néces­saires à sa réha­bi­li­ta­tion. Bref, à l’é­poque, deux autres col­lèges flam­bants neufs sont construits dans les quar­tiers Mou­lins et Wazemmes pour rem­pla­cer Jean-Macé.

Depuis, “la nature a repris ses droits et le lieu a été peu visi­té, explique Rémi. Une dizaine de graf­feurs sont pas­sés par là en douze ans et ils n’ont rien dégra­dé. Chaque salle avait sa propre ambiance et les graf­feurs ont bien fait le truc car ils ont uti­li­sé des cou­leurs qui vont avec celles déjà pré­sentes dans la salle.

© Rémi Fosse

On vous entend vous deman­der “C’est quoi la suite ?”. L’é­ta­blis­se­ment va béné­fi­cier d’un bon petit lif­ting inté­gral puis­qu’un nou­veau pro­jet de réha­bi­li­ta­tion est en cours. L’an­cien col­lège devrait accueillir, d’i­ci 2022, de beaux apparts. Pour avoir un aper­çu de ce que ça va don­ner, ren­dez-vous sur le site du pro­mo­teur. Ici.

Pour vous plon­ger un peu plus dans cette ambiance à la The Wal­king Dead et voir toutes les pho­tos de la série, c’est par . Vous pou­vez aus­si suivre le bou­lot hyper chouette de Rémi sur Ins­ta­gram.