En attendant la Friche Gourmande, la Güerita propose ses tacos healthy en livraison

Dans Food Porn, Lille

Photo ©La Güerita

Scroll par là

Qui a dit que le taco devait être rangé dans la catégorie de la street food – malbouffe ? Avec ses recettes méga healthy, la Güerita a entrepris de démontrer qu’on peut manger bien, maison avec cette spécialité mexicaine déclinable mille fois.

Je vais commencer la livraison sans jamais avoir eu de point de vente“, s’amuse Manon, la fondatrice de la Güerita. Mais rassurez vous, elle a de la bouteille dans le métier. “J’ai été directrice pour El Camion pendant trois ans.” Normal si ça vous dit quelque chose. Le foodtruck a été de bon nombre d’événements sur la métropole lilloise ces dernières années. C’est là que Manon découvre la richesse de la cuisine mexicaine. Il y a un an et demi, après avoir hésité à s’associer, Manon présente sa démission. “Je suis partie en voyage.” Thaïlande, Vietnam, Cambodge, Australie, Japon… De quoi lui ouvrir les chakras. “Ça m’a donné une bonne idée de ce que je voulais faire.

De retour à Lille, elle travaille avec Juliette, de Smockey Banh Mi, à la Friche gourmande à Fives pour se remettre en selle. Et, après la saison, se met à fond dans son projet. “Je voulais rester dans la cuisine mexicaine, mais proposer quelque chose de différent de ce qu’on fait aujourd’hui. Le taco, c’est associé à la malbouffe, à la fast-food.” Manon voit les choses autrement. “On peut dire que je fais de la cuisine fusion. En fait, le taco, on le garnit de ce qu’on veut. Et j’ai des centaines de recettes.” Avec des bons ingrédients, frais, locaux, de saison, et surtout, un brin moins gras que le taco moyen.

Carottes au cumin, lieu noir en ceviche

Il y a très peu de viande dans mes recettes.” Manon parle de tofu mariné, de carottes confites au cumin et aux raisins secs, de porc mariné et fumé à faible température (l’influence de Smockey Banh Mi, sans aucun doute), de lieu noir en ceviche… Le choix sera généreux et original, promet-elle.

Mais coronavoilà. Manon devait ouvrir sa petite guérite à la Friche Gourmande dans sa version marcquoise en mars, avant que l’ouverture du lieu ne soit repoussée à une date qui reste floue pour le moment. Mais l’entrepreneuse n’est pas du genre à s’asseoir et attendre que ça se passe. “J’ai retravaillé l’offre. On va faire une taco box. La tortilla maison ne tient pas sur la durée si elle est préparée à l’avance.” Son idée est donc de proposer un taco à garnir soi-même avec les toppings choisis. “On pourra commander la veille pour le lendemain.” Son laboratoire étant à Mouvaux, il ne sera pas évident pour elle de faire du click’n collect. Mais elle livrera volontiers sur la métropole lilloise. Quand ça ? Très certainement le week-end prochain.

Pour suivre l’évolution de la situation des tacos de la Güerita, ça se passe sur Facebook et Instagram.