A l’ISTC, le concours d’entrée se fait à distance sans difficulté

Dans Article Sponsorisé, La Fac, Lille

Photo ©ISTC

Scroll par là

Article spon­so­ri­sé @ISTC

Ça a été un casse-tête pour toutes les écoles et for­ma­tions dans le supé­rieur. Com­ment faire pas­ser des exa­mens et des concours quand on ne peut pas réunir les étu­diants dans une classe sous sur­veillance ? Com­ment faire cours effi­ca­ce­ment ? L’ISTC, école de com’ du réseau de la Catho, a trou­vé une bonne solu­tion.

Ima­gi­nez si le confi­ne­ment avait eu lieu dans les années 90. Vous n’au­riez pas eu de nou­velles qua­si-quo­ti­diennes de vos potes et de votre famille, et sur­tout, vous n’au­riez jamais eu ni cours, ni par­tiels, ni contact avec vos pro­fes­seurs. Le confi­ne­ment aurait été une période blanche où rien, mais alors vrai­ment rien ne se passe.

Heu­reu­se­ment, en 2020, on peut par­fai­te­ment scel­ler son ave­nir en pyja­ma. “Curieu­se­ment, le taux d’ab­sen­téisme était bien moins impor­tant que d’ha­bi­tude, com­mente Isa­belle Tiber­ghien, res­pon­sable de la com­mu­ni­ca­tion à l’ISTC. Sur­tout les ven­dre­dis matins. On avait bien plus de monde que d’ha­bi­tude…

Comme beau­coup d’autres écoles, l’ISTC a très rapi­de­ment mis en place un sys­tème de cours à dis­tance, via des pla­te­formes de visio­con­fé­rence. “La qua­si tota­li­té des cours a été assu­rée, pour­suit Isa­belle Tiber­ghien. On a vrai­ment pu assu­rer une bonne conti­nui­té des ensei­gne­ments, ça a bien fonc­tion­né. Même les profs qui étaient moins habi­tués ont très bien géré.” Et les exa­mens ont aus­si été pas­sés à dis­tance, sans trop de pro­blème.

Concours d’entrée à distance

Si bien que les concours orga­ni­sés les 6 et 13 juin pro­chain pour les admis­sions en troi­sième et qua­trième années se feront éga­le­ment à dis­tance. Mais gaffe, il sera bien dif­fi­cile de tri­cher. “Chaque can­di­dat va accé­der à un sas d’en­trée où un sur­veillant sera là pour contrô­ler la pièce dans laquelle il va pas­ser le concours. Et pen­dant les épreuves, tous les sur­veillants auront accès aux écrans des can­di­dats. S’ils voient quelque chose de bizarre, ils auront la main pour agir.” Un sys­tème simple et effi­cace. “On veut vrai­ment que tout le monde ait les mêmes chances de ren­trer dans l’é­cole.”

Il faut dire que la for­ma­tion qui y est déli­vrée vaut le coup de jouer franc-jeu. L’é­cole de com­mu­ni­ca­tion délivre aus­si une for­ma­tion de droit et éco-ges­tion pour per­mettre aux futurs pro­fes­sion­nels d’être au taquet pour maî­tri­ser le droit à l’i­mage, le droit d’au­teur ou encore gérer de A à Z sa propre agence de com’.

Si ça vous inté­resse de pas­ser le concours, on vous conseille de vous rendre sur le site de l’ISTC pour rem­plir votre dos­sier de can­di­da­ture. Vous avez jus­qu’au 29 mai pour le ren­voyer. Large.

Article spon­so­ri­sé @ISTC