La ville va débloquer un fonds d’urgence d’un million d’euros pour les associations

Dans Ch'est bieau, Lille

© Google Street View

Scroll par là

Il n’y a pas que les entreprises qui ont souffert de la crise. Les assos aussi ont globalement pris cher. Martine Aubry va proposer au conseil municipal de débloquer un million d’euros pour leur venir en aide, le 12 juin prochain.

Une association a beau être par définition à but non lucratif, si elle ne peut pas, pendant plusieurs mois, se faire un petit peu de trésorerie, elle ne risque pas de remplir la mission qu’elle s’est fixée. “Les associations ont été au coeur des difficultés de la crise, elles ont été directement impactées“, confirme Audrey Linkenheld, conseillère municipale déléguée à la mixité et l’innovation sociale. On peut reconnaitre à la mairie une certaine réactivité sur le coup. “Dès le début de la crise, la ville a décidé de continuer à verser les subventions aux associations, rappelle Martine Aubry. On a aussi annulé les loyers pour les associations hébergées dans des bâtiments municipaux.

Mais ça n’a pas suffi à sécuriser l’avenir d’associations, qui pour celles sur le front (distribution alimentaire, aide des publics en difficulté, structures à vocation sociale…) se retrouvent doublement pénalisées. “Les associations sont par définition des structures fragiles“, précise Audrey Linkenheld.

350 000 euros en juin

Si le conseil municipal le vote le 12 juin prochain, la ville va donc débloquer un fonds d’urgence d’un million d’euros pour les associations, accessible rapidement. “Un tiers va être débloqué tout de suite (soit 350 000 euros, après le conseil, NDLR) pour les associations immédiatement fragilisées.” La ville compte sur la Fondation de Lille pour distribuer les sommes aux assos.

La procédure pour demander une aide a été grandement simplifiée : il faudra déposer un dossier à la Maison des Associations. Sur des “critères simples“, les assos seront orientées vers la Fondation de Lille qui leur versera immédiatement l’aide nécessaire. “L’aide est décidée collégialement par des élus, associations et la Fondation“, précise Audrey Linkenheld.

Les associations pourront déposer leurs dossiers à trois moments : en juin, en juillet, et à l’automne. La condition pour recevoir cette aide ? Etre une association Lilloise, Lommoise ou Hellemmoise, “avoir un lien avec les politiques municipales“, et avoir déjà demandé toutes les aides nationales possibles.

Voilà. Si vous êtes une asso, vous pouvez déjà commencer à monter votre argumentaire. Sachez que la ville propose aussi une aide matérielle ou de conseil si besoin. On vous invite à suivre ce qui se dit sur la page Facebook de la Maison des Associations.