A Saint-So, les travaux du Bazaar sont presque terminés

Dans Ch'est bieau, Lille
Scroll par là

On vous avait parlé, l’année dernière de ce grand projet de tiers lieu, le Bazaar Saint-So. Un endroit qui accueillerait des makers, des graphistes, des designers, des urbanistes mais aussi du public… Le chantier a bien avancé et le lieu ouvrira ses portes le 1er septembre.

Mais on a eu le droit d’y faire un petit tour avant, rien que pour le plaisir des yeux. C’est la cheffe de projet Caroline Senez de SMart, qui avec initiativesETcité pilote le projet., qui nous fait la visite “Il a fallu tout nettoyer, tout dépolluer, avant de commencer les vrais travaux, se souvient-elle. On a eu envie de ne travailler qu’avec trois matériaux : le béton, le verre et le bois.” Pour vous situer, lorsque dans la halle B de la Gare Saint-Sauveur, vous allez tout au fond à gauche en entrant, vous êtes face à un mur. Derrière ce mur commence le Bazaar Saint-So.

C’est l’atelier, plus précisément, où les travaux sont quasiment terminés. “Ce sont de grands espaces, où on va accueillir des scénographes, des menuisiers, des peintures, des couturières, des bijoutiers…” Passées les verrières de l’atelier, en remontant le hall de la gare, on tombe sur une nouvelle rue.

C’est la SPL qui l’a créée, elle coupe le bâtiment en deux, décrit Caroline Senez. Ce sera l’entrée officielle du Bazaar.” C’est par là qu’accédera le public, dans un grand espace de 1000m² qui fera office de showroom et de coworking gratuit.Dans cette partie publique, c’est là qu’on fera les expositions, il y aura une cuisine qui fera de la petite restauration le midi. Ce sera un espace dédié aux gens du quartier, aux étudiants, aux gens qui veulent venir travailler dans un cadre un peu différent.”

Et plus loin dans ce hall de béton tout propre, la partie dédiée aux entreprises présente des volumes tout aussi dingues. “Ce ne sont que des très grands bureaux partagés, décrit la cheffe de projet. On a pour idée de créer de vrais clusters dans lesquels les entreprises créent des projets ensemble.”

Architectes, designers, urbanistes, acteurs de l’économie créative sont les bienvenus dans l’un de ces espaces (de 160 à 250m²). Et un coworking payant prendra aussi place dans cette partie du Bazaar.

Le 20 juillet, les premières entreprises pourront poser leurs cartons. “Mais la vraie ouverture, pour nous, c’est le 1er septembre, confie Caroline Senez. On pourra ouvrir au public à ce moment, et le 8 septembre, on a la première exposition.” Le Bazaar sera Maison POC dans le cadre de Lille Capitale mondiale du Design. Et si ça vous dit, la braderie du Design et la braderie de l’architecture auront aussi lieu ici à l’automne.

En attendant, vous pouvez suivre le Bazaar St-So sur Facebook. Et pour les intéressés, il y a encore un peu de place dans l’atelier et dans les espaces pro.