Des affiches créées lors du confinement s’invitent dans la galerie Exshop

Dans Culturons-nous, Lille
Scroll par là

Pendant le confinement, l’agence de design Atelier Téléscopique a eu peur de s’ennuyer. Les cinq designers de l’entreprise se sont lancé un défi : réaliser une affiche quotidienne, et la publier sur Instagram. Et comme ils aiment les challenges, les designers ont décidé de sortir les affiches du petit écran et les plaquer contre les murs de la galerie Exshop. Ça donne l’expo’ gratuite Défense de s’afficher en public, ouverte depuis le 26 juin.

D’habitude, les graphistes de l’Atelier Télescopique répondent aux demandes de leurs clients. “Nous n’avons pas le temps pour réaliser des projets personnels, raconte Stéphane Meurice, designer de l’agence. Le confinement nous a donné l’opportunité de créer en toute liberté pour la première fois.” Il en résulte cinquante-cinq œuvres, comme le nombre de jours de confinement. En réalité, ce sont plus d’une soixantaine d’affiches qui ont été ainsi réalisées. Les cinq joyeux graphistes pouvaient créer jusqu’à une œuvre chacun par jour, et à 18 heures, ils votaient pour celle qui serait publiée.

De tous âges et de tous horizons, les designers se sont inspirés de leurs propres références culturelles : cinéma, musique, art mural… Presque tout y passe : Mario Bros, Shepard Fairey (Obey) ou encore Monsieur Madame. La pop culture se réinterprète à travers les typographies et dessins numériques. “Notre ligne directrice était de rester collectif, et créer des œuvres positives, en ne s’empêchant pas d’être revendicatif, ajoute le designer Maxence Cheval. Nous n’avions pas de thème, nous avons été inspirés par l’actualité, les anniversaires célèbres et notre culture générale.” Selon les spécialités de chacun, le format change, entre affiches fixes collées au mur, et affiches animées.

À l’origine, les designers n’avaient pas prévu d’exposer leurs créations. Mais ils font également partie du collectif Vinvin, une association lilloise de passionnés d’art. Voulant apporter leur pierre à l’édifice de Lille capitale mondiale du design 2020, ils ont posé leurs valises dans le centre-ville pour y exposer les designers jusqu’à la fin de l’année. Dans un ancien sexshop, la galerie Exshop ouvre ses portes le 15 février 2020. Ce n’est pas un hasard si la galerie fait référence au passé de l’immeuble. “Exshop existe pour se faire plaisir, précise Aline Mairet, membre de l’asso’ Vinvin, et ne pas rentrer dans le schéma classique de la galerie.

Manque de bol, le confinement force la galerie à fermer moins d’un mois après l’inauguration. Puis l’exposition prévue en avril est reportée à octobre 2020. Les amateurs d’art souhaitent tout de même présenter une exposition en plein déconfinement. Ça tombe à pic, Atelier Télescopique possède une quantité d’affiches en stock… La boucle est bouclée, Défense de s’afficher en public se la colle à la galerie.

Pour voir l’expo, ça se passe jusqu’au 24 septembre du jeudi au samedi de 15 heures à 19 heures au 12 bis, rue de la Quenette à Lille. La galerie Exshop peut ouvrir ses portes à d’autres moments, à condition de prendre rendez-vous sur le site ou par mail à contact@exshop.fr.