Du CAP au master, on peut faire tout son cursus d’études en alternance

Dans Article Sponsorisé, La Fac, Lille

Photo @CFA Jean Bosco

Scroll par là

Article sponsorisé @CFA Jean Bosco 

C’est parfois un dilemme : on a envie de faire des études, mais aucune envie de passer trop de temps sur un banc d’école à écouter un prof parler théorie. Logiquement, on se dirige alors vers de l’alternance. Avant, il y avait peu de choix, et la filière souffrait de tout un tas de clichés. Aujourd’hui, vous pouvez faire l’intégralité de votre cursus en apprentissage, dans tous les domaines. 

Allez, dites bye aux bons vieux stéréotypes sur l’alternance réservée aux métiers manuels, aux gamins envoyés en CAP parce qu’ils n’étaient pas assez bons pour faire un lycée classique. Envisagez sérieusement ce qu’on vous avance ici : il y a moyen d’aller jusqu’au master en n’ayant fait que de l’alternance. “C’est le cas, et ça le sera de plus en plus“, confirme Jean-François Desbonnet, directeur du CFA régional Jean Bosco.

Chaque année, 2000 étudiants font appel au réseau tentaculaire – de Dunkerque à Château-Thierry, d’Aulnoye-Aymeries à Etaples-sur-Mer en passant par Saint-Quentin et la métropole lilloise – pour se former à des métiers aussi divers que la maintenance aéronautique, la sommellerie, la maintenance industrielle, la domotique ou encore le design graphique et le commerce.

Du CAP au master

On a environ 80 formations, et on va en ouvrir 80 nouvelles à la rentrée“, annonce Jean-François Desbonnet. Histoire de couvrir plus de territoire, de proposer de nouvelles filières, et de permettre aux étudiants de démarrer et de terminer leurs études au sein du CFA. “Ce qu’on veut, c’est proposer de véritables parcours de formation“, confirme le directeur. Entendez que si, à tout hasard, vous envisagez de démarrer un bachelor en alternance, vous pourrez parfaitement continuer votre cursus en master, toujours en alternance, au sein du CFA Jean Bosco. “On s’appuie sur un réseau de lycées catholiques sur tout le territoire“, confirme Jean-François Desbonnet.

Et ce qui est cool, c’est qu’il est encore parfaitement temps de vous inscrire pour la rentrée prochaine. “La bonne période, elle est entre avril et septembre. Mais on peut intégrer une formation plus tard si besoin.” Le tout étant de cumuler assez d’heures de cours pour pouvoir prétendre passer le diplôme. Si vous avez déjà votre alternance, c’est formidable. Mais si vous cherchez encore l’entreprise qui vous apprendra votre métier, sachez que le CFA vous accompagnera dans vos démarches.

Pour vous rencarder sur l’offre colossale du  CFA Jean Bosco, on vous envoie direct sur son site internet

Article sponsorisé @CFA Jean Bosco