A l’ESDAC, “l’école est aussi ouverte aux intervenants”

Dans Article Sponsorisé, Lille, WorkWorkWork
Scroll par là

Article sponsorisé @ESDAC

Ouvrir une nouvelle école de design à Lille, ça passe par la recherche de ses locaux (check : rue du Plat, dans l’hyper-centre), par le recrutement de ses premières promotions de bachelor et de mastères (check : les classes sont bien remplies), mais aussi par le recrutement de ses intervenants. 

Plus quelques jours et ce sera bon. Le 14 septembre, le directeur Guillaume Cardey accueillera les premiers étudiants de la version lilloise de l’ESDAC, l’école de design qui s’est installée rue du Plat, dans le centre. Ce jour-là, “on va faire la pré-rentrée des première année“, confirme Guillaume Cardey.

Covid oblige, “ça va se faire par demi-groupes de 10 ou 12 étudiants“. Mais l’année sera officiellement lancée… ou presque. En vrai, les cours démarreront le 21 septembre. Avant ça, Guillaume fera visiter à ses étudiants les expos dans le cadre de Lille capitale mondiale du Design. Oui, c’est une belle année pour ouvrir ce type d’école à Lille.

Pilier écolo et social

Ne vous méprenez pas : le directeur a bossé dur pour recruter des intervenants de qualité, et les étudiants ne vont pas se retrouver sans prof. “On a une équipe pédagogique déjà bien armée. Mais on cherchera toujours de nouveaux intervenants, annonce-t-il.

Ce qu’il cherche, ce sont des profils créatifs, originaux, qui ont bien sûr un attrait pour la passation de savoir, et qui sont “en phase avec nos valeurs“. “Notamment en ce qui concerne le pilier écolo et social de l’école. Notre démarche, c’est d’aller plus loin que de simples éco-gobelets.

Quatre formations sont enseignées dans l’école : design d’espace, design graphique, design produit et design de mode.  Petit plus inhérent au caractère de Guillaume Cardey : “Les intervenants ont une grosse marge de manœuvre en matière d’innovation pédagogique. Les cours, la notation, toutes les idées sont bonnes pour favoriser de nouvelles manières d’enseigner.” 

Ce qu’il recherche, en somme, ce sont “des gens qui peuvent porter les potentiels, les emmener quelque part.” Et pas forcément, assure-t-il, des profs professionnels. La grande majorité de son équipe est composée de designers, architectes, créatifs, qui travaillent en entreprise, en cabinet, et enseignent en plus à l’ESDAC. Histoire de permettre aux étudiants d’être en contact constant avec des vrais pros.

Si tout ça vous parle, on vous invite à vous rendre sur le site de l’ESDAC ou à vanter vos talents auprès de Guillaume Cardey : lille@ecole-esdac.com. Et on vous fera dire qu’il est toujours possible de s’inscrire, aussi. 

Article sponsorisé @ESDAC