Le Nord et le Pas-de-Calais viennent de passer en zone rouge pour les Belges

Dans Lille, Santé !, Voyage Voyage

© Raimond Spekking / CC BY-SA 4.0 (via Wikimedia Commons)

Scroll par là

Vu les derniers chiffres sur le département du Nord (+2181 cas en une semaine) et plus largement de la région, ce n’était plus qu’une question de temps avant que nos voisins belges nous mettent sur leur liste des destinations en zone rouge. C’est devenu le cas depuis ce mercredi et on vous explique ce que ça change. 

C’est assez simple en fait. Si un département français est classé en zone rouge par le Service public fédéral belge des Affaires étrangères, il devient une sorte de no-go zone pour les Belges. Ils n’ont officiellement plus le droit d’y voyager. Pas d’affolement, ça ne veut pas dire que la frontière entre la France et la Belgique va refermer comme c’était le cas lors du confinement.

Ces voyages interdits concernent surtout ceux qui ne sont pas indispensables. Un Belge qui avait prévu avec ce beau temps de venir passer le weekend prochain au Touquet ou une virée shopping à Lille, est plus que vivement engagé à oublier cette idée. Pour ceux (on parle toujours des Belges) qui sont déjà dans le Nord – Pas-de-Calais en ce moment même, ils devront se faire dépister et se mettre en quarantaine s’ils reviennent chez eux. Sachant que cette mise en zone rouge prend officiellement effet à partir de vendredi, 16 heures. 

Les exceptions

Selon la RTBF, les travailleurs transfrontaliers vont bénéficier d’une certaine souplesse et vont pouvoir continuer leur allers-retours quotidiens pour aller bosser. Pareil si vous habitez à deux pas de la frontière, comme à Neuville-en-Ferrain, Mouscron ou encore Comines : “Les habitués des petits commerces locaux qui régulièrement traversent la frontière pour se rendre au PMU ou dans une supérette locale, près de chez eux” peuvent continuer à le faire.

On vous rappelle que si vous, Lillois.e, vous voulez vous rendre en Belgique pour un week-end (en tout cas plus de 48 heures) à Gand ou Bruges, vous devez obligatoirement remplir ce formulaire d’identification avant. Et il faut aussi une excellente raison à ce franchissement de frontières car les voyages à unique but touristique ne sont plus autorisés non plus dans le sens France-Belgique. Si vous vous faites choper à aller en virée shopping à Bruxelles vous encourez une lourde amende : emprisonnement de huit jours à trois mois et amende de 26 à 500 € selon La Voix du Nord.