Le Moulin à Vélos, le nouveau royaume du vélo hollandais

Dans Dans la rue, Mon P'tit Vélo

Herald gère à la fois la boutique et l'atelier.

Scroll par là

Envie de vous mettre au deux-roues ? Ou de changer les freins de votre vieille bécane ? Ça tombe à point nommé parce que Le Moulin à Vélos vient tout juste de s’installer à deux pas de la gare Lille-Flandres. Spécialisée dans la vente de vélos d’occasion, l’enseigne répare aussi tout type de cycle.

Après avoir poussé la porte, c’est le pétillant Herald Célestine-Claire qui vous accueillera. Là il est en solo et gère à la fois l’atelier et le magasin. Mais un technicien cycles va rapidement le rejoindre pour éviter d’être surbooké. Le jeune papa de 38 balais a laissé de côté son job dans le marketing pour se consacrer pleinement à sa passion : le vélo. Et pas n’importe lequel s’il vous plaît : le vélo hollandais. “À la base je suis un VTTiste. C’est en voyageant en Hollande avec ma copine qu’on a compris le délire “, sourit-il. “Je décortiquais les modèles et les marques de vélos. Ça me fascine d’observer ça à chaque fois que j’y vais”, raconte-t-il. Puis il s’est procuré un vélo là-bas, puis deux, puis a finalement ouvert Le Moulin à Vélos, sa propre affaire, mi-septembre.

De la vente…

90% des cycles ici sont d’occas’. On trouve des Gazelle ou Batavus, des marques qu’on connait bien. Herald les a retapés lui-même et s’est assuré qu’ils pouvaient rouler dans des circonstances optimales. Il vend aussi quelques Cortina neufs, dont des électriques. C’est la marque la plus hype aux Pays-Bas et en Belgique.

Pour les petites bourses, y a moyen de shopper une bonne bicyclette dès 190€. Sinon, en moyenne, il faut compter à peu près 300€. “Je veux inciter les gens à faire du vélo en leur proposant du bon matériel ou les bons accessoires pour en faire dans des conditions agréables”, insiste Herald. Ça vaut aussi bien pour aller bosser que pour se balader à la campagne ou faire ses courses au marché de Wazemmes. “Quand on commence à en faire, on ne s’arrête plus. On se rend compte du temps qu’on gagne. Et surtout, on a un vrai sentiment de liberté !”, insiste le cycliste aguerri.

…et de la réparation

L’entrepreneur répare tout type de bécane, même les VTT. Pour l’instant, vous pouvez débarquer spontanément à la boutique avec votre vélo. Herald peut le réparer sur le moment ou dans les 24 heures. S’il faut commander des pièces, c’est sur rendez-vous, obviously. Et bonne nouvelle, au Moulin à Vélos, le fameux “coup de pouce” de l’État fonctionne. “C’est une aide mise en place suite au confinement, pour inciter les gens à se (re)mettre au vélo. L’état offre 50€ sur les réparations”, rappelle Herald. Donc si vous avez un vieux vélo tout pourri qui traîne dans la cave, vous pouvez le remettre en état de marche en ayant un rabais.

À part ça, la boutique propose aussi plein d’accessoires. Genre des casques, gilets fluorescents, sacoches, paniers, antivols… Le kit complet pour être un pro du deux-roues quoi. Voilà, maintenant vous n’avez plus d’excuse pour ne pas vous mettre au sport.

Direction donc le numéro 43 de la rue Édouard Delesalle à Lille, une perpendiculaire à la rue du Molinel. La boutique est open du mardi au samedi, de 10h30 à 13h30 et de 15h à 19h. Pour savoir ce qui vous attend, vous pouvez zieuter la page Insta ou la page Facebook du Moulin à Vélos.