Les Colibris, la marque lilloise qui vous aide à passer au zéro déchet

Dans C'est green, Lille, Money Money Money
Scroll par là

Ils se sont envolés pendant le confinement. Les Colibris, c’est une large gamme d’accessoires zéro déchet à base de tissus recyclés. Les produits sont élaborés à Lille par Sophie Tulpain et confectionnés près de Lens. Une marque avec un impact positif pour l’environnement, mais aussi pour le portefeuille. 

Vous allez bientôt dire adieu à vos déchets du quotidien. Elle-même fervente défenseuse du zéro déchet depuis un an et demi, Sophie a découvert la couture dans la foulée et s’est mise à concevoir des sacs à vrac. Plus stylés et écolos que les sachets plastique. Cette ex-Parisienne a quitté la capitale et son job de responsable digitale pour monter sa boîte. “Je ne trouvais plus de sens à ce que je faisais. Je travaillais pour une marque de chaussures fabriquées à des milliers de kilomètres. Il y avait cette frénésie de vouloir vendre toujours plus”, raconte-t-elle. C’est à Lille qu’elle a ensuite posé ses valises. Et elle a choisi le premier jour du confinement, le 15 mars, pour mettre en place son e-shop spécialisé dans les produits zéro déchet.

Made in Hauts-de-France

La trentenaire imagine les modèles et se donne du mal pour dénicher la matière première. Ses produits sont upcyclés et conçus par exemple avec des chutes de tissus rachetées à des particuliers ou des pros. Mais attention, pas n’importe quels tissus. L’entrepreneuse veille à ce qu’ils soient naturels et exclut totalement le synthétique. “L’idée c’est que chaque étape ait un impact positif”, glisse-t-elle.

D’ailleurs, en plus d’avoir une dimension écolo, son projet a une dimension sociale. Tout est fabriqué dans un atelier employant des femmes en réinsertion sociale. L’empreinte carbone est limitée puisque ces petites mains sont basées à Liévin, dans le 62.

Réduire ses déchets dans sa cuisine…

“Je veux aider les gens à réduire leurs déchets dans deux pièces, la salle de bain et la cuisine. Mais aussi pendant qu’ils font leurs courses”. Alors comment pimper sa cuisine pour limiter ses déchets au max ? Un truc easy, on peut remplacer tout ce qui est alu et cellophane par des charlottes alimentaires. “Elles sont doublées avec une matière imperméable et respirante. Ce qui permet de laver la charlotte avec une éponge”, renchérit Sophie. Et puis ça fera une touche de couleur dans votre frigo.

Ensuite, pour en finir définitivement avec votre dizaine de rouleaux d’essuie-tout mensuels, vous pouvez opter pour des “p’tites lavettes”. Confectionnées à partir de coton bio, elles sont lavables presque à l’infini. Une autre astuce, pour arrêter d’acheter des packs d’eau cette fois : les perles de céramique. Entre nous, à Lille, l’eau du robinet a plutôt mauvais goût et est pleine de calcaire. La solution, ce sont donc les perles de céramique : “Elles purifient l’eau et ont aussi des effets antioxydants”.

…et dans sa salle de bain

Après la cuisine, on passe à la salle de salle de bain avec les débarbouillettes, le grand classique des Colibris. Comme son nom l’indique, ça sert à se débarbouiller. Elles sont réutilisables pendant trois à cinq ans : “On peut facile économiser 200€ plutôt que d’acheter des cotons démaquillants jetables. En plus, on ne crée pas de déchet”. Et ces débarbouillettes sont fabriquées à partir de matières toute douces. Une face est en fibre d’eucalyptus et l’autre en molleton de chanvre. On vous conseille de les laver en machine à 30° et de laisser sécher à l’air libre.

Toujours sur le créneau hygiène, les Colibris bossent en partenariat avec un artisan de Linselles : “Il conçoit des savons solides pour le visage, le corps et les cheveux”. Pour les peaux sensibles, ça vaut quand même mieux que d’utiliser un gel douche bourré de produits chimiques. En résumé, on fait du bien à son compte en banque, à la planète et, au passage, à soi-même.

Tous ces accessoires upcyclés sont dispo sur le site des Colibris. Certains produits sont aussi à retrouver chez Cigoire (rue Esquermoise), La Biche et le Renard (rue de Gand). Ou dans des épiceries à vrac comme Au Bec à Villeneuve-d’Ascq et à Boco and Co à Marcq-en-Barœul. Sinon, vous pouvez aussi vous balader sur la page Facebook et la page Insta de la marque.