A la Maison Folie Moulins, ce weekend, des apprentis comédiens vous racontent leurs voyages initiatiques

Dans Culturons-nous, Lille

© Simon Gosselin

Scroll par là

Incarner un personnage de Marivaux pendant un mois entier, partir en Scandinavie trouver la femme de ses rêves, se faire dicter sa vie par des petites enveloppes… C’était les défis un peu dingues des élèves de l’École du Nord, la branche académique du Théâtre du Nord. Les élèves comédiens et auteurs raconteront leurs Croquis de Voyage ce weekend à la Maison Folie Moulins.

Un mois d’itinérance en totale déconnexion. En septembre, les étudiants de l’école du Nord ont laissé leur portable de côté et ont chacun voyagé aux quatre coins de l’hexagone avec un projet précis qu’ils présenteront au public. Une sorte de grande expo vivante avec plein de formats différents : lecture, concert, théâtre, performance… Cette étape originale de leur cursus, c’est le Croquis de Voyage. Un concept imaginé par l’actrice et metteuse en scène Cécile Garcia-Fogel et le journaliste culturel Jean-Pierre Thibaudat. Objectif : que les apprentis acteurs s’ouvrent sur le monde qui les entoure grâce à un projet perso.

Histoire de vous donner un petit aperçu de ce qui vous attend, on a rencontré Mathilde, Nicolas et Antoine, tout juste rentrés de leur expédition.

Mathilde : laisser ses potes décider

Mathilde est partie en impro totale. Ses collègues de promo lui ont chacun attribué une destination. En tout, elle avait 19 enveloppes scellées à ouvrir au fur et à mesure. “J’ai tiré au sort ma première destination la veille et je suis partie sur le plateau du Larzac. J’ai pris un train jusqu’à Montpellier, puis un bus jusqu’à Millau”, où la Parisienne a pu découvrir le légendaire viaduc. Après ça, elle a arpenté les routes de France en faisant du stop et restait en moyenne trois jours dans chaque endroit. Au final, Mathilde a très peu dormi en auberge puisqu’elle a réussi à s’inviter chez les habitants : “Quand on raconte le projet de l’école, c’est plutôt bien accueilli par les gens”.

Nicolas ou la quête de l’idéal féminin

Nicolas a pris un billet pour la Suède et fait un crochet par le Danemark : “Le projet officiel était de comprendre pourquoi la société scandinave nous fascine autant”. Vous savez, ces pays nordiques qu’on imagine hyper démocratiques, classés chaque année parmi les plus heureux au monde. Il ajoute en souriant : “Mais le projet officieux, c’était de trouver la fille de mes rêves”. La fameuse blonde aux yeux bleus et à la taille de guêpe. Son périple ne lui a malheureusement pas permis de la trouver. En fait, Nicolas en a profité pour potasser sur son projet “Barbie sur le récif“. Un texte sur la recherche de l’absolu, sous fond de dénonciation de l’oppression consumériste exercée autour des femmes. “La restitution se fera sous forme d’une lecture chorale”, précise-t-il.

Antoine et son retour vers le futur

En mars dernier, la promo devait jouer sur scène La Seconde Surprise de l’Amour, de Marivaux. L’annulation de la tournée a fortement touché Antoine. Il devait incarner dans cette pièce Hortensius, un professeur de philosophie pédant, contraint à l’exil. L’étudiant de 24 ans a décidé d’entrer dans la peau de son personnage et ne l’a plus quitté pendant un mois : “Le 28 août, je suis parti à la gare habillé comme je le suis à la fin de la pièce et j’ai traversé la France”. Comme si un type du XVIIIe se réveillait à notre époque, en pleine crise sanitaire : “J’ai découvert ce qu’étaient un téléphone, Emmanuel Macron, du houmous…” Lors de sa virée dans le futur, Antoine a mêlé fiction et réalité. Il a questionné les gens sur notre société actuelle tout en ayant un regard volontairement candide sur notre monde et nos habitudes.

‼️ Nouvelles conditions pour Les Croquis de Voyage ‼️Les réservations sont désormais obligatoires.Elles seront…

Publiée par ÉCOLE DU NORD – Lille sur Samedi 3 octobre 2020

Tous les trois sont impatients de faire leur restitution, avec les quinze autres auteurs et comédiens qui ont participé à ce voyage. Le jour J, tous les espaces de la Maison Folie seront sollicités, avec des lieux plus ou moins saugrenus. Chaque étudiant racontera son aventure dans une petite forme théâtrale. On ne vous en dit pas plus pour vous laisser un peu de suspense.

Les restitutions se tiendront les 9, 10 et 11 octobre à la Maison Folie Moulins, 47, rue d’Arras à Lille. C’est gratuit, mais il faudra réserver à partir de mercredi. On vous laisse checker l’event Facebook pour ne rien rater. Niveau horaires, ça donne ça : le 9 octobre de 19 heures à 22 heures + aftershow à 22 heures, les 10 octobre et 11 octobre de 14 à 22heures.