Un couvre-feu pour les commerces entre en vigueur à Roubaix dès ce mardi soir

Dans Dans la rue, Santé !
Scroll par là

[ACTUALISATION 10/11 à 18 heures] Le communiqué de la préfecture indiquait ce mardi midi que cette décision avait été prise à la demande du maire de Roubaix… qui a depuis démenti, évoquant à La Voix du Nord avoir seulement ” appuy[é] l’arrêté préfectoral uniquement en ce qui concerne la fermeture des épiceries de nuit“. Un nouvel arrêté est donc sorti mardi soir après une nouvelle concertation entre mairie et préfecture: la livraison et la vente à emporter seront possibles jusqu’à 23 heures à Roubaix, et non 21 heures.

La situation sanitaire à Roubaix ne s’améliore pas : sur la métropole lilloise, elle reste la ville avec le plus fort taux d’incidence (nombre de cas de covid pour 100 000 habitants) avec un triste record de 1144 cas/100 000 habitants au 4 novembre. Soit un taux 100 fois supérieur au seuil national de vigilance sachant que sur l’ensemble de la métropole lilloise, il est de 826/100 000 habitants.

La préfecture indique également qu’à Roubaix, “les services de police ont constaté en soirée et pendant la nuit, des déplacements et des regroupements de personnes (livreurs, clients…) dans et aux abords des bars et restaurants, alors que la situation sanitaire exige de limiter les interactions sociales à ce qui est strictement nécessaire.” Même constat pour la vente à emporter de boissons alcoolisées par les night shops.

Voilà comment mairie et préfecture semblent être tombées d’accord sur la réinstauration du couvre feu qu’on avait connu sur l’ensemble de la métropole lilloise le mois dernier. Ici, on ne parle bien que de Roubaix et il concerne uniquement certains commerces nocturnes. L’arrêté va prendre effet dès ce mardi soir et va courir au moins jusqu’au mois de décembre.

De 21 heures à 6 heures, seront donc interdits à Roubaix la vente de boissons alcoolisées et leur consommation sur la voie publique.

De 23 heures à 6 heures : les activités de livraison et vente à emporter de tous les produits préparés par les restaurants et débits de boissons. En pratique, cet arrêté impose donc la fermeture totale de ces établissements pendant le couvre-feu.

Les commerces, notamment d’alimentation générale ou spécialisés, ne peuvent accueillir du public pendant ce couvre-feu. “Les pharmacies, les commerces de vente d’articles médicaux, les stations-services et tout établissement requis par une autorité publique sont exclus de cette interdiction de fermeture“, précise néanmoins l’arrêté.