Une collecte de Noël pour les étudiant.e.s précaires est organisée cette semaine

Dans Ch'est bieau, La Fac, Lille
Scroll par là

Certain.e.s n’ont pas à se demander si on sera autorisé.e.s a retourner chez les parents fêter Noël cette année. Par manque de moyens, pas mal de jeunes passeront le réveillon dans leur chambre étudiante. Pour le rendre un peu plus festif, des étudiant.e.s de l’Université de Lille organisent les 8 et 10 décembre une collecte de produits festifs.

Même sans crise sanitaire mondiale, il n’est malheureusement pas rare que des étudiant.e.s n’aient pas les moyens de se rendre dans leur famille pour les fêtes de fin d’année. C’est d’ailleurs pour ça que l’Université de Lille organise depuis quelques années des réveillons solidaires pour ne pas les laisser seul.e.s. Sauf que là, cette tradition ne peut pas se concrétiser.

D’où l’idée d’organiser une collecte de denrées festives pour égayer au moins leur repas de Noël et leur estomac. “On peut penser que ce n’est pas grand chose une petite boîte de chocolats. Ça ne remplacera pas leurs proches mais ça peut remonter le moral, j’en suis certaine“, explique Emmanuelle Jourdan-Chartier, responsable de l’UE Engagement Citoyen, Solidaire et Associatif à l’Université de Lille.

Baume à l’estomac

Oui, vous avez bien lu, il y a bien un cours dédié au bénévolat. Et comme pas mal des étudiant.e.s ayant choisi cette UE ont eu du mal à effectuer leur stage avec la deuxième vague, ils se sont lancés dans cette collecte. Comme Athénäis par exemple, repartie se confiner chez ses parents : “J’habite Tourcoing en tant qu’étudiante mais là je suis carrément hors du Nord pour ce confinement. J’étais un peu frustrée de ne pas pouvoir achever cet UE mais comme on est plusieurs dans le même cas, on a trouvé cette alternative avec des missions à distance comme la com’ et d’autres en présentiel pour ceux qui le peuvent.

Voilà comment est née l’idée de collecter des chocolats, des conserves de marrons glacés ou encore une petite bouteille de mousseux. “On demande essentiellement des denrées qui peuvent se conserver assez longtemps car une fois qu’on aura tout récolté, il faudra trier, puis distribuer ce qui peut prendre plusieurs jours“, détaille Athénaïs. Du coup ne ramenez pas un combo saumon fumé et bûche glacée : c’est super bon mais ce ne sera pas pratique à distribuer.

Six spots de collecte

Ces denrées seront distribuées en priorité aux bénéficiaires des épiceries solidaires de l’Université (la Campusserie de Pont-de-Bois et Episcea sur le campus Santé), d’autres étudiant.e.s précaires et/ou en exil et ensuite pour les assos de distribution alimentaire (Restos du Cœur, Secours Pop’ ou encore la Croix Rouge).

Si vous voulez donner, vous pouvez donc le faire les 8 et 10 décembre, entre 10 heures et 16 heures, dans six spots du campus lillois. À savoir :

N’oubliez pas de prendre votre attestation de déplacement en y cochant la case “déplacement pour assistance aux personnes vulnérables et précaires”.