On ne pourra plus se rendre en Belgique dès mercredi, sauf pour quelques exceptions

Dans La Fac, Voyage Voyage

bobbsled/ Flickr / (CC BY-SA 2.0

Scroll par là

L’année 2021 continue de bien nous embêter avec le Covid. Et malheureusement, on n’est pas encore au bout de nos peines. Si en France la situation reste encore un peu floue, la Belgique a pris la décision de fermer ses frontières dans un sens comme dans l’autre, à partir mercredi et jusqu’au premier mars. Evidemment, il y a quand même de petites exceptions.

Si vous aviez prévu un séjour en Belgique prochainement, c’est raté. Depuis Noël déjà, il n’était plus possible de se rendre plus de 72 heures en Belgique sans présenter un test PCR négatif. Et on en a fait l’expérience : les contrôles à la gare ne plaisantent pas. Il faut montrer son billet aller et son billet retour ainsi qu’une carte d’identité pour vérifier que votre séjour ne dépasse pas d’un grain le sablier.

La situation, elle va encore se compliquer. Mercredi, on ne pourra plus se rendre en Belgique, test PCR à la main ou pas, quel que soit votre moyen de transport. Mais certaines situations peuvent tout de même vous faire passer les frontières. Par exemple, des problèmes médicaux, une coparentalité et bien sûr, les étudiants étrangers qui font leurs études en Belgique. Mais c’est un sacré protocole pour mettre les pieds sur le plat-pays.

Test PCR, carte étudiante et formulaire

Bon, on vous fait le topo. Si vous n’êtes pas présentement dans le pays, et que vous devez vous y rendre pour vos études, trois éléments sont à présenter : un test PCR négatif de moins de 48 heures, un document qui prouve votre statut d’étudiant en Belgique (carte étudiante, justificatif de scolarité) ainsi qu’une fiche d’informations personnelles à remplir.

La fiche d’informations personnelles, c’est le Passenger locator form. Cette dernière ne doit être complétée que si vous passez plus de 48 heures en Belgique, mais il faudra avoir quelques minutes devant soit pour venir à bout de toutes les questions. On vous conseille tout de même de la remplir même si vous comptez faire un court séjour, c’est apprécié par les autorités.

Frontaliers, travailleurs et familles

Pour les autres exceptions, sachez que vous pouvez vous rendre en Belgique pour plusieurs raisons :

  • Raisons familiales impérieuses
  • Pour une raison humanitaire, comme aider une personne âgée.
  • Déplacement des personnes frontalières
  • Raisons professionnelles
  • Raisons diverses, comme un déménagement ou prendre soin d’un animal.

Pour l’ensemble de ces exceptions, sachez d’avance qu’il faudra fournir une déclaration sur l’honneur de votre motif de déplacement, et présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures. Et comme dit au-dessus, la fiche d’informations personnelles pour les séjours de plus de 48 heures. Pour les personnes transfrontalières, aucune information n’est encore connue pour les mesures qui seront à prendre pour vous rendre en Belgique. Il y a des endroits, comme Halluin-Menin ou Armentières-Le Bizet, ou la rue passe de française à belge sans qu’on s’en rende compte. Chaud de contrôler tout ça.

Pour avoir l’ensemble des informations sur les précautions à prendre pour votre retour en Belgique, rendez-vous sur ce site internet. Pour télécharger la fiche d’informations personnelles, c’est juste .