Ilévia ne fera pas de ristourne pour les abonnés étudiants de la métropole lilloise

Dans Lille, Money Money Money, Transport
Scroll par là

Nope. C’est en gros ce qu’Ilévia répond aux étudiant.e.s qui réclament un remboursement de leurs abonnements inutilisés en ces mois de cours en visio. L’opérateur des transports en commun de la métropole lilloise ne fera pas de geste en direction des étudiant.e.s.

Reprenons. En ce début d’année, les étudiant.e.s d’ici et d’ailleurs ne sont pas dans la meilleure forme psychique et financière du monde. Coincé.e.s chez eux.elles à enchainer les visios, pas en mesure d’avoir un job vu que tout ou presque est fermé, éloigné.e.s de leurs ami.e.s, souvent sans vie sociale décente… La liste de leurs problèmes est aussi longue qu’un jour sans pain.

Et dans leur budget mensuel, beaucoup comptent 25,60 euros d’abonnement à Ilévia. Sauf que beaucoup ne vont plus en cours, et donc n’utilisent plus les transports en commun.

Logique, arguent-iels, de demander à ce que les quatre derniers mois soient remboursés par Ilévia. Une pétition sur Change.org exprime leur grogne : “Octobre pour certains, novembre, décembre, janvier = 25,60 x 4 = 102,40€ ! Pour d’autres qui n’habitent pas dans la MEL, cela s’élève à 210 € pour 4 mois de cours à distance !” Une somme d’envergure dans le budget d’un.e étudiant.e.

Conditions générales de vente

Du coup, on a demandé à Ilévia s’il était possible de faire un geste, comme ça a été le cas au moment du premier confinement : les abonné.e.s longue durée n’avaient pas été prélevé.e.s en avril, ce était logique vu que tout le monde était confiné chez lui. Et voilà la réponse qui nous a été faite, dans son entièreté :

“L’offre de transport en commun sur le réseau Ilévia est maintenue à son plus haut niveau afin de permettre la mobilité de tous. Aucun remboursement d’abonnement ne sera donc possible. En cas de demande de suspension ou de résiliation, Ilévia invite les voyageurs à se reporter aux conditions générales de vente disponibles sur le site internet ilevia.fr” 

Bon, voilà. Une réponse courte mais claire, qui ne souffre manifestement pas la discussion.