Brique House va ouvrir deux nouvelles tap rooms dans la métropole cette année

Dans Bière, Food Porn, Lille
Scroll par là

Pif, paf pouf, l’info comme si de rien, ce lundi soir. La brasserie/tap room de Saint-André-Lez-Lille, plutôt que de se morfondre à se demander quand son resto pourrait rouvrir, vient d’annoncer l’ouverture de deux nouveaux établissements sur la métropole lilloise.

Brique House, à Saint-André, n’a pas eu le temps d’ouvrir bien longtemps. Mais le peu de fois où la tap room a ouvert ses portes, toutes les tables intérieures et extérieures ont été prises d’assaut. Il fallait bien un parking aussi grand que celui des Halls de la Filature pour accueillir tout ce beau monde. Bon, voilà, Baptiste et Joseph, les deux patrons brasseurs, auraient pu s’asseoir sur leur joli succès, kiffer leur concept et la beauté de leur logo, et couler des jours heureux au milieu de leurs douzaine de bières brassées et des pizzas imaginées par l’équipe de Papà Raffaele. Mais c’est mal les connaître.

Et voilà qu’un lundi soir plutôt morne se transforme en promesse de soirées chaleureuses et gourmandes dans deux prochains établissements Brique House. Le communiqué, envoyé par Baptiste et Joseph, annonce du rêve. Démarrons par Lille. En septembre ouvrira place Saint-Hubert le Hein, “un estaminet futuriste“.
Nous allons totalement revisiter tous les produits mythiques de la région, où l’on proposera : des
Welsh IPA, des carbonnades modernes, des chicons braisés et plein d’autres choses.
” Deux cents personnes pourront y siéger, et une terrasse viendra encore agrandir la capacité du resto. Au mur, vingt becs vous donneront le tournis, et une micro-brasserie de 100 litres permettra de brasser sur place la bière du moment.

Food market de l’espace

Puis mi-octobre, maintenant. C’est du côté de la Maillerie, à Villeneuve-d’Ascq, qu’il faudra se tourner. Là, vous pourrez aller vous régaler au Heavy Toys and Slash Machines (+1 rien que pour le nom) un food court de l’espace. Là, on perd notre gouaille habituelle pour décrire le concept, donc on vous met ce qu’on à lu de nos yeux ronds : “Dans cet espace, on y a imaginé un food market. Avec de belles machines à la vue de tous. Un Wall of Flames : une immense rôtissoire à viandes et à légumes. La Smoking Area : un fumoir à poissons. Et d’autres corners proposant de la fresh food, et des desserts.” Voilà, 350 places à l’intérieur, 400 places sur… le rooftop, 20 becs et un atelier de brassage amateur.

Ce n’est pas fini. Brique House sait faire de la belle et bonne bière, ce n’est plus à prouver. Mais Baptiste et Joseph ont eu l’intelligence de s’entourer des meilleurs pour l’offre culinaire. Après Papà Raffaele à Saint-André, c’est à ceux qui sont derrière le Babe, le Britney et le Mother (entre autres, la liste est désormais longue) qu’a été confiée la tâche de remplir les estomacs des visiteur.se.s. Et quand on les connaît un peu, on comprend mieux le délire du fumoir à poisson. “Forcément, ce sont des défis qui nous intéressent“, commente Thibault Ordonneau, l’un des compères du Mother/Babe/Britney/EtConsorts.

Pour boucler leur budget, Baptiste et Joseph ont encore besoin de 220 000 euros, le reste étant financé par des prêts bancaires. Ils proposent à ceux et celles qui le veulent d’investir dans le projet sous forme de prêt rémunéré à 4,5% via la plateforme Miimosa. En gros, vous prêtez de l’argent, Brique House vous rembourse avec un taux pas mal, et petit bonux : vous avez 10% sur les bières de toutes les tap room à vie. Ça fait toujours plaisir.

On vous tient au courant dès qu’on en sait plus.