À Lomme, le Secours Pop a réuni friperie, ressourcerie, épicerie et boutique solidaire en un très chouette lieu

Dans C'est green, Ch'est bieau, Lille
Scroll par là

Passer de 1 200m2 à 5 200 m2, ça ouvre des perspectives. En tout cas pour l’équipe du Secours Populaire de Lomme, qui vient d’inaugurer sa nouvelle friperie ouverte à tou.te.s, après avoir réuni toutes ses boutiques sous un même toit. On vous fait le tour du proprio.

Tout ça, c’est fait avec de la récup’, affirme fièrement Laëtitia, bénévole très active au Secours Pop de Lomme, qui fait office de guide. Là, c’est des tables de chevet d’un hôtel qu’on a vidé, qu’on a transformé en portants.” Là, du bois de récup’, là, une échelle qui sert de portant, ici, un magasin de sapes pour enfants qui donnait son vieux mobilier. Pourtant, quand on entre dans Bis Repetita, la toute nouvelle friperie du Secours Populaire de Lomme, on a l’impression d’entrer dans un magasin flambant neuf. C’est beau, c’est chaleureux, on s’y sent comme chez soi et on a envie de fouiller tous les portants pour trouver la pièce de notre cœur.

Dans la boutique Bis Répétita, un beau choix de sapes de seconde main, pour tout le monde.

On a ouvert mardi“, raconte Nathalie, la responsable de cette boutique. “Niveau prix, ça va de 50 centimes pour un accessoire ou un tee-shirt à 200 euros pour une fourrure.” Entre ces deux extrêmes, des centaines de sapes pour femme, homme et enfant, dans toutes les tailles et tous les styles. De la seconde main mise en valeur par l’équipe du Secours Pop de la meilleure des manières.

Cette belle boutique de fringues est ouverte à tou.te.s, et permet de financer, avec la grande ressourcerie juste à côté, l’épicerie solidaire, réservée aux bénéficiaires. Un cercle vertueux cher à l’association. “Ça nous permet d’être auto-financés.

La Boutik Pop propose des fringues neuves à des prix défiant toute concurrence.

Dans un bâtiment que l’asso occupait alors partiellement se côtoient désormais donc quatre univers :

  • la ressourcerie Bio Logis
  • la friperie Bis Repetita
  • la Boutik Pop qui propose à ses bénéficiaires un accès à très petit prix à des vêtements neufs
  • la Mie Pop, l’épicerie solidaire

On a pu récupérer tous les espaces du bâtiment, et on est passés de 1200 m2 à 5 200m2“, raconte Latitia. Et les membres de l’asso ont de quoi être fier.e.s du résultat. Les boutiques sont belles et modernes.Ce n’est pas parce qu’on est en galère qu’on doit faire ses courses dans des endroits moches.

Cercle vertueux

Depuis quelques mois, on ne vous surprendra pas en vous disant que le Secours Pop de Lomme marche à plein régime. Les détenteur.rice.s du Pass Solidarité (donné en fonction de votre quotient familial), qui ont accès à la Boutik Pop et à la Mie Pop sont de plus en plus nombreux.ses. “On est à 800 bénéficiaires, actuellement“, annonce Laëtitia, avant d’ajouter : “Et c’est sans compter les demandes en cours…

Détail d’importance : les étudiant.e.s les plus précaires peuvent prétendre à ce pass.Il faut justifier un certain quotient familial, mais ils sont bien sûr éligibles.” Si vous n’êtes pas éligible mais que vous n’avez pas un budget extensible, vous pouvez bien sûr profiter de la friperie et de la ressourcerie pour vous habiller et vous meubler. Et vous faites au passage une bonne action. “Un tee-shirt acheté, c’est une bouteille de lait financée pour l’épicerie“, résume la bénévole.

La Mie Pop a besoin de partenaires pour remplir ses rayons.

Pour votre gouverne, le Secours Pop a actuellement deux besoins urgents :

  • Des bénévoles : vu l’affluence de ces dernières semaines, le travail ne manque pas.
  • Des partenaires qui permettraient de remplir les étals de l’épicerie solidaire. “On a des entreprises comme Ikea, Flunch, Carrefour Contact, Phenix ou Auchan Englos qui nous aident bien, mais en ce moment, on a surtout besoin de frais et de halal, détaille Laetitia. C’est vraiment un besoin urgent. On a de plus en plus de monde, mais pas assez de stock.

Pour vous rendre dans l’une des quatre boutiques, rendez-vous au 183 rue Anatole-France, à Lomme (métro Canteleu). L’asso a un site internet, une page Facebook et un Insta.