Une réouverture des restos U et une extension des repas gratuits par la région sont annoncées

Dans La Fac, Lille
Scroll par là

Il y a eu du nouveau cette fin de semaine concernant la restauration étudiant.e.s : alors qu’au Crous de Lille on continue de faire passer les dossiers d’aide alimentaire, la région a voté l’extension de repas offerts aux étudiant.e.s en galère et la ministre de l’Enseignement Supérieur a annoncé vendredi soir sur Twitch que les RU allaient bientôt pouvoir accueillir les étudiant.e.s sur place. On vous fait le point.

  • Repas gratuits par la région

Peut-être aviez vous raté l’info à la rentrée : depuis septembre, chaque étudiant.e qui a une bourse échelon 4 à 7 peut avoir 100 repas gratos sur son compte Izly. C’est la région Hauts-de-France qui offre. Avec le passage des repas à 1€ pour tou.te.s, cette dernière a décidé d’étendre l’opération. Attention : pas à tou.te.s les étudiant.e.s mais bien à ceux et celles qui ont pris (ou prendront contact) avec les assistantes sociales du Crous car leur situation est précaire.

Ce sont elles qui évaluent la situation au cas par cas avant de passer les dossiers en commission. “Avec la généralisation des repas à 1€ par l’Etat, cette nouvelle décision permet d’étoffer nos outils pour aider les étudiant.e.s dans le besoin“, explique Isabelle Danjou, responsable du service social du Crous. Rien que ce vendredi, 70 dossiers d’étudiant.e.s pour une nouvelle aide alimentaire sont passés.

Chaque vendredi, près de 300 dossiers passent en commission. “Les jeunes appellent, disent qu’ils ont faim et on essaye de les aider au mieux avec ce qu’on a à disposition. Depuis la rentrée de septembre, on a pu débloquer 2495 aides alimentaires pour 1545 étudiant.e.s.” Les aides, ce sont des virements bancaires, des cartes préchargées pour aller faire ses courses ou des recharges sur leur compte Izly. Il y a de nouvelles demandes chaque semaine.

Pour le moment, les assistantes sociales du Crous de Lille arrivent à maintenir un délai de traitement de demandes entre 8 et 10 jours. “On espère qu’on tiendra dans le temps : un.e étudiant.e qui va mal, ça prend du temps et notre métier, ce n’est pas de distribuer des repas mais bien d’aider les étudiant.e.s de manière globale, autant sur le plan financier que psychologique.

Et la responsable le dit sans détour : Les étudiant.e.s ne vont vraiment pas bien. Et ça s’est accentué depuis janvier.L’aide alimentaire est précieuse bien évidemment. “Mais là on essaye aussi de les faire sortir de leur chambre car certain.e.s ne le font plus du tout. Avec les repas à 1€ et/ou gratuits, on se dit qu’ils vont au moins sortir une fois par jour…

  • Réouverture progressive des Restos U

Ce vendredi, Frédérique Vidal, la ministre de l’Enseignement Supérieur, était invitée sur la chaîne Twitch du Youtubeur HugoDécrypte. Elle y a fait quelques annonces dont celle de la réouverture progressive des restaurants universitaire pour manger sur place.

Jusqu’à maintenant, les étudiant.e.s pouvaient venir chercher leurs deux repas à 1€ mais uniquement à emporter. La ministre a donc promis que, petit à petit, les lieux de restauration universitaire rouvriraient aux étudiant.e.s qui voudraient manger sur place. Elle a également évoqué le fait d’étendre les horaires pour que les jeunes puissent venir chercher leur repas du soir après le couvre-feu de 18 heures.

Pour ce qui est du timing, il n’y a pas encore de date précise mais la ministre assure dans cette interview “qu’on va faire en sorte que le décret passe dans les prochains jours“. Tout dépendra ensuite des universités et du Crous concernant la mise en place qui va forcément aussi demander pas mal d’organisation du point de vue sanitaire.

On reviendra vous détailler ce qui se passera dans le secteur de Lille dès qu’on aura plus de détails.

Pour contacter un.e assistant.e social.e du Crous si vous avez des problèmes pour vous alimenter, payer votre loyer ou parce que vous rencontrez un problème social, il y a les coordonnées selon les campus juste ici. En cas de grosse urgence deux lignes téléphoniques sont aussi là : 06 80 13 25 35 / 07 63 55 86 72