[Saint-Valentin] Nos recos pas cucul (mais un peu cul) pour ce week-end

Dans Lille, Night Night, WTF

@Mère_Michet

Scroll par là

On ne va certainement rien vous apprendre : dimanche c’est la Saint-Valentin. On n’est pas du genre à la fêter chez Vozer mais en ces temps covidés, ça peut toujours être un prétexte à faire un truc qui sort du train-tain métro-boulot-dodo qu’on subit respecte depuis plusieurs mois maintenant.

Ah et si vous n’êtes pas en couple, restez, tout ceci reste accessible. Que vous soyez célib’, en polyamour, contre la Saint-Valentin ou pour, ça marche. Comme on vous le disait plus haut : on part juste du principe que ça sort du quotidien et que ça ne fait pas forcément de mal (c’est même tout le contraire).

  • L’expo Partie fine rue des Postes

La rue des Postes, vous situez ? Pas loin de Sébasto, il y a Chromosome A, un concept store curieux assez dingue qui a en plus la chance d’avoir deux petites pièces au sous-sol pour des mini-expos. Et dans l’une d’entre-elles, en ce moment, il y a Partie Fine

Le concept tourne bien évidement autour du 14 février qui tombe “pile au milieu des lupercales“, les fêtes annuelles de la Rome Antique où des prêtres sacrifiaient un bouc, symbole de fécondité, dans une grotte. Voilà, ça c’est pour se la ramener au prochain repas de famille. Pour en revenir à notre expo, c’est en hommage à ces boucs martyrs (dont le fameux Saint-Valentin mort par décapitation) que l’expo vous invite à venir trouver de quoi se faire plaisir ces prochains jours.

Au sous-sol, on retrouve donc les œuvres, vêtements et accessoires d’artistes du coin, à savoir Clara Lefèvre, Clément Fournier, Elodie Wysocki, Guillaume Rabjeau et la Mère Michet. Il y a de quoi acheter du matos mais aussi des œuvres qui détournent les objets sexuels ou les parties sexuées d’un point de vue cool et sans prise de tête.

Tout est à admirer mais aussi à acheter bien évidemment (et il y en a pour tous les prix). L’avantage, c’est que vous pouvez aussi trouver un cadeau à l’étage et/ou vous faire la seconde expo présentée en ce moment au sous-sol sur les sérigraphies de l’Atelier Sabordage (là aussi c’est de Lille).

Et pour aller mater ça, c’est très simple : il suffit de se pointer au 35 rue des Postes, de toquer à la porte entre 13h30 et 17h30 du mercredi au samedi. L’expo doit se terminer ce 13 février mais Sébastien, le gérant des lieux, nous a glissé à l’oreille que les réjouissances devraient perdurer au-delà de la Saint-Valentin.

  • Un gode en céramique made in Lille

C’est d’ailleurs chez Chromosome A que vous trouverez, en exclu, une nouveauté made in Lille : les godes en céramique de la Mère Michet. Des sextoys uniques, artisanaux et avec un impact écologique raisonné.

Les deux Lilloises à l’origine du projet sont Elodie Wysocki, céramiste, et Charlotte Bosschaert, freelance graphiste. Deux entrepreneuses entreprenantes qui ont eu l’idée lors du premier confinement de lancer ces godes qu’Elodie coule elle-même en céramique dans des moules qu’elle a façonnés. “J’en ai fait une vingtaine avant de décider avec Charlotte ceux qu’on allait produire, explique l’artiste céramiste. On a pour le moment six formes, avec des tailles S, M et L.

Coucou vous. @Mère_Michet

Différentes tailles, formes et couleurs pour que tout le monde y trouve son plaisir, des plus aguerri.e.s à ceux et celles qui n’ont jamais testé (le modèle carotte est pour vous pour le coup). “On a rien inventé en soi, c’est plutôt une remise au goût du jour : les godes en céramique existent depuis longtemps mais il y a eu un désintérêt quand le silicone est apparu“, explique Elodie.

Alors que la céramique n’a que des avantages selon les deux filles : c’est un matériau conducteur (du coup vous pouvez le mettre au frigo par exemple ou le chauffer un peu), c’est doux, naturel et réconfortant. Charlotte et Elodie ont bien évidemment fait tester leurs joujoux : “On a fait passer des tests de résistance et de toxicité dans un labo. Et on a aussi fait construire par un ingénieur une machine pour tester la résistance à la pression : chaque gode est testé dessus.” Comme ça, on est sur d’éviter l’accident de la casse.

@Mère_Michet

Pour le moment, vous pouvez acheter en prévente les godes sur leur site internet (69€) à l’humour ravageur pour un démarrage officiel prévu dans trois semaines. Mais vous pouvez donc en choper un pour ce week-end en allant faire coucou chez Chromosome A.

  • Une nuit dans un hôtel lillois

Métro – boulot – dodo à l’hôtel, des fois ça suffit à casser la routine. Aller se faire une nuit à 1 km de chez soi, c’est de plus en plus courant et ça peut aussi bien se faire en couple qu’avec son ou sa meilleure pote pour s’amuser.

A Lille, vous avez le choix pour les hôtels, qui en plus, seront d’autant plus ravis de vous accueillir pendant cette période compliquée. Il reste par exemple des chambres vendredi, samedi et dimanche au Mama Shelter qui a mis les petits plats draps dans les grands pendant ces trois jours avec un forfait nuit , repas et petit déj’ montés dans la chambre où il y a une tonne de surprises (même sous le lit). Ils ont aussi prévu une prog’ spéciale et ludique avec des concerts, des films (romantiques et plus si affinités), des blind tests dispos sur l’écran de la chambre.

Sinon vous avez aussi le Moxy, le nouvel hôtel dans l’ancienne école de Pharma du centre par exemple.

Pour réserver au Mama Shelter (93 place Saint-Hubert) ce week-end, c’est un combo Saint-Valentin à 179€ et c’est réservable ici.
Pour le Moxy Hotel (rue Jean-Bart), c’est un combo à 139€ et c’est réservable ici.

  • Un repas à NŪ

S’il y a bien un truc qu’on ne dénigre pas à la Saint-Valentin, c’est la bonne bouffe. Pas mal de restos proposent des menus muy caliente (+1 pour le resto Ripaille qui a la bonne idée de proposer un repas spécial Nouvel An chinois) et on ne peut que vous conseiller d’aller checker les réseaux sociaux de votre resto préféré pour voir s’il propose un menu.

Si vous avez envie d’en découvrir un nouveau, sachez que le resto chic et panoramique du projet Swam (en face d’Euralille) inaugure ses cuisines pour l’occas’. Il n’a pas encore pu ouvrir officiellement mais le chef Maxime Schelstraete et son équipe ont décidé de mettre le couvert (à emporter) pour la Saint-Val’.

Il y a deux menus proposés (un passion carné et un plaisir végé) à commander avant vendredi en ligne pour 130€ pour deux personnes. Pour ce prix là, en plus des bons petits plats, vous aurez un bouquet de chez Green, dans le Vieux-Lille, et une bougie parfumée au safran de Floracos de Roncq. Il y a aussi un ticket d’or caché dans l’un des click and collect pour gagner un séjour tout inclus pour deux au Royal Hainaut de Valenciennes.

Pour commander, c’est par ici. Et pour aller chez NŪ, c’est au 93 de la rue Corbusier.

  • Une MasterClass avec des chefs top level

Vous allez peut-être vous lancer vous-même dans la confection du repas de ce week-end. Et si vous êtes encore en train de vous tâter sur la recette comme sur le choix d’un potentiel cadeau, on a un accord mets-bières qui risque fort de vous aider ici.

La très chouette Echappée Bière lance son Pass “Fine Gueule” spécial Saint-Valentin. Ce pass c’est un passeport pour aller découvrir les bonnes tables lilloises avec tout un tas d’avantages. Oui, les restos sont fermés, mais quand le Covid se sera fait la malle, vous et nous serons les premiers à débouler au resto alors autant se mettre du baume au cœur tout de suite (le pass est bon jusqu’à fin juin 2022).

Pour l’achat de deux pass (autant s’offrir un cadeau à soi-même aussi non ? ) vous aurez une jolie ristourne dessus et un accès à une masterclass de compèt’. Top Chef reprend ce mercredi et ça tombe bien car c’est ancien de l’émission, Christophe Pirotais (chef de l’Epicurieu) accompagné de Nicolas Choquet (chef de l’Octopus), qui vont vous expliquer en vidéo une recette bien gourmande et croquante raffinée pour concocter un repas bistronomique avec vos mimines.

Quand vous commandez le pass, l’Echappée vous file la liste des ingrédients et vous aurez accès à la vidéo cuisine dès le 13 février.

Pour choper ça, ça se passe juste ici.

  • Le coffret bouffe-cadeaux lillois

On termine ici avec un compte insta plutôt pratique et sympatoche pour consommer bon et local tout en associant cadeaux, bonnes boissons et bonne bouffe. Ce compte, Click and Collect Lille, est un repértoire de bonnes adresses de restos, bars et boutiques de la ville qui pratiquent le click and collect depuis le premier confinement.

Pour la Saint-Valentin, la créatrice du compte propose carrément sept coffrets différents qui regorgent de bonnes et belles choses en collab avec Ces fameuses adresses lilloises. Ca part d’un menu à 65 € avec cocktail-entrée-plat-cadeau à du menu high level du combo-de-la-mort-qui-tue à 140€ pour deux, champagne compris.

On vous laisse faire votre choix sachant que tous les coffrets sont à récupérer ce samedi ou ce dimanche à l’Imaginaire (5, place Louise de Bettignies).