En tant que frontalier.e.s, peut-on aller à la plage en Belgique ?

Dans Lille
Scroll par là

Nous sommes frontalier.e.s de la Belgique, et cela nous donne le droit de passer la frontière avec une simple attestation sur l’honneur, pour moins de 48 heures. Une mesure qui va donner des envies de plage belge à certain.e.s. On vous rappelle les règles.

Comme tout un tas de gens, vous vous êtes motivé.e.s ce weekend pour aller sur la côté, à Malo ou à Wissant, et même si vous avez trouvé chouette de profiter des premiers jours de beau temps les pieds dans le sable, vous avez vous même reconnu qu’il y avait un peu trop de monde. Et comme tou.te.s les Nordistes, vous avez eu le réflexe de vous demander si le sable ne serait pas un peu plus doré chez les voisin.e.s.

Premier rappel d’importance : pour passer la frontière sans test PCR, avec une simple attestation sur l’honneur, et pour moins de 48 heures max, il faut être frontalier.e dans la limite de 20 km à vol d’oiseau de la frontière, et dans un rayon de 30 km passé la frontière. Votre venue en Belgique doit être motivée par des actions de la vie quotidienne (vous faites vos courses à Courtrai depuis toujours, vous achetez vos clopes et votre bière à Menin…). Avec cette règle des 20 et 30 kilomètres, seuls les habitant.e.s du Dunkerquois sont techniquement autorisé.e.s à aller à La Panne, Coxyde ou Nieuport – Ostende est à 46 km de Bray-Dunes, pour info. Entre Lille et La Panne, il y a 80 km. C’est donc mort, aucun suspens.

On pourrait dire, si on voulait être un peu capilotracté, qu’aller une journée à la plage relève de la vie quotidienne. Mais le truc, c’est que les autorités belges ont aussi décrété que les voyages considérés comme “non essentiels” étaient interdits pour les Belges comme pour ceux qui souhaitent venir en Belgique. Est-ce qu’une journée les pieds dans le sable est essentielle ? On a envie, pour la santé mentale, de dire oui, mais ce n’est malheureusement pas le cas.

La réponse est donc non : les habitants de la métropole lilloise n’ont pas le droit d’aller à La Panne, Coxyde, ou encore Ostende pour faire bronzette une gaufre à la main. Déso.

Mots clefs : / Catégorie : Lille