Une nouvelle ligne de train de nuit devrait relier Bruxelles à Prague en 2022

Dans Transport, Voyage Voyage

Flickr / @ACB (CC BY-NC-SA 2.0)

Scroll par là

Ce qui est bien à Lille, c’est qu’on a trois capitales à 1 heure de route ou de train. L’autre point positif, c’est que ces villes sont elles-mêmes reliées à d’autres capitales européennes qu’on aimerait bien aller visiter. La bonne nouvelle du jour, c’est qu’une nouvelle ligne de train de nuit de ce genre va ouvrir au départ de Bruxelles en 2022.

Ce n’est pas parce qu’on ne peut pas aller à plus de 10km de chez soi qu’on doit arrêter de se projeter dans nos prochains voyages. De notre côté, on rêve d’un bon train trip, le sac sur le dos, à travers l’Europe. Si en plus, on peut faire ça à l’ancienne, en mode train de nuit, c’est bon, on part direct.

Alors quand on lit dans les médias belges qu’un nouveau train de nuit doit relier Bruxelles à Prague en passant par Amsterdam, Berlin et Dresde à partir du printemps 2022, on est déjà en train de revoir nos bases de LV2 allemand et d’apprendre nos premiers mots en tchèque.

Nouvelle compagnie néerlandaise

Ceux qui sont à l’initiative du projet ne sont pas belges mais néerlandais. Elmer van Buuren et Chris Engelsman ont créé European Sleeper, une nouvelle compagnie ferroviaire qui mise tout sur le train-lits et sa résurrection. Il y a quelques jours, ils ont annoncé que leur ambition était de construire un nouveau réseau de trains-couchettes depuis les Pays-Bas et la Belgique.

Pour ça, ils se sont associés à l’opérateur ferroviaire tchèque RegioJet. Les deux entrepreneurs ont imaginé leur première ligne qui relierait Bruxelles à Prague en passant par Rotterdam, Amsterdam, Hanovre ou encore Berlin. Dans un sens comme dans l’autre, les voyageur.se.s embarqueront à la nuit tombée pour se réveiller au petit matin dans une nouvelle capitale, belge ou tchèque.

A bord, la nouvelle compagnie prévoit du wi-fi et du café gratos à disposition mais aussi de quoi déposer son vélo et prendre le petit-déj’ au lit. Les prix ne sont pas encore connus mais ils devraient dépendre du niveau de confort qu’on prend dans le train. Et ils devraient être assez abordables pour rester concurrentiel à l’avion quand même.

Le premier départ est donc annoncé pour avril 2022 avec trois connexions par semaine pour commencer, avant d’en proposer une chaque jour si tout va bien. Il faut attendre que la compagnie, qui fonctionne un peu en genre de coopérative, lève encore un peu de fonds pour que le train Bruxelles-Prague file dans la nuit d’ici un an.