Gelato&Coffee va ouvrir en mai un nouveau spot chocolaté dans le Vieux- Lille

Dans Food Porn, Lille
Scroll par là

Corrado Barberis est l’artisan glacier le plus connu du Vieux-Lille : depuis 2015, dès qu’il fait beau et chaud, on se presse devant sa boutique de la rue Basse. Et d’ici quelques semaines, il y aura certainement aussi du monde de l’autre côté de la rue, au Hill Bar, sa nouvelle chocolaterie “bean to bar” (de la fève à la tablette) à l’ambiance rétro italienne des années 60.

Il y a un an, Patrick Hermand fermait sa boutique du Vieux-Lille, au croisement des rues Basse et Masurel. Pour le gérant de Gelato&Coffee, juste en face, c’était l’occasion d’ouvrir un nouveau lieu gourmand pour son autre passion : le chocolat. “Ça fait plusieurs années qu’il s’y intéresse et qu’il a cette envie de transmettre son amour pour le chocolat“, explique Lisa, membre de l’équipe du futur Hill Bar.

D’où sort ce nom ? “Hill”, c’est pour rappeler les collines du Piémont natal de Corrado. Et “bar”, ce n’est pas pour la bière, mais bien en référence au process “bean to bar”. “Ce qui veut dire : de la fève de cacao à la tablette de chocolat en fait, détaille Lisa. C’est un processus qui est tout simplement plus respectueux des producteurs de cacao et, surtout, du goût du chocolat.” Les fèves de cacao viennent donc directement de quatre fournisseurs partenaires différents, sélectionnés par l’équipe : un de l’Equateur, un autre de Madagascar, un de République Dominicaine et, enfin, un dernier de Sao Tomé-et-Principe.

Avec le chef pâtissier Romain Montagne

Ces fèves, c’est directement ici qu’elles seront décortiquées, broyées, malaxées, conchées, tempérées, moulées et enrobées. Pour obtenir, à la fin, différents produits de qualité à commencer par des tablettes de chocolat. “On proposera aussi des pates à tartiner et on retrouvera bien évidemment les glaces de Gelato&Coffee, liste Lisa. Mais il y aura un côté plus ‘artistique’ au Hill Bar avec des esquimaux ou encore des entremets.”

Tout ça sera agrémenté d’autres produits de qualité qui viennent, cette fois-ci, d’Italie. Forcément, la noisette du Piémont sera là. Mais aussi la pistache de Sicile ou encore l’amande. “Corrado voulait aussi faire connaître les recettes sucrées de son enfance.” Il y aura une super version du tiramisu que vous pourrez déguster tout en flânant en ville “mais il a surtout envie de montrer qu’il y a plus que ça en Italie, appuie Lisa. Comme le ‘Baci di Dama’ à base de chocolat et de noisettes ou encore la meringue à la noisette et les amaretti.

Ça c’est donc pour le côté classique italien. Mais il y aura aussi une grosse partie pâtisserie française et ultra créative. Corrado s’est associé au chef lillois Romain Montagne qui, avec sa belle expérience acquise chez Méert, au Rouge Barre ou encore au Babe, va pouvoir laisser libre court à son imagination avec ces matières premières de qualité.

Labo-boutique à Villeneuve

Toute cette débandade de bonnes choses sera faite maison depuis le nouveau labo basé, lui, du côté de Villeneuve-d’Ascq. Son petit nom sera le Hill Bar Lab et il devrait ouvrir un peu avant le petit frère du Vieux-Lille, toujours courant mai. “Au Lab’, il y aura aussi une partie boutique avec de grandes baies vitrées où les gens pourront voir le façonnage du chocolat en live.

A Lille, le Hill Bar misera surtout sur un retour à l’Italie des années 60 niveau déco et ambiance. “Avec un style rococo et kitch qui va faire voyager.” Et on ne dit clairement pas non à un voyage des papilles en ce moment. Rendez-vous courant mai pour découvrir tout ça.

Le Hill Bar a déjà un compte Insta pour suivre son actu. Il ouvrira courant mai au croisement des rues Basse et Masurel dans le Vieux-Lille tandis que le Hill Bar Lab ouvrira lui au 17 rue du Frenelet à Villeneuve-d’Ascq.