La Biennale Internationale de l’art mural #5 fond sur la ville dès cette semaine

Dans Ch'est bieau, Culturons-nous, Lille

Photo @Collectif Renart

Scroll par là

L’avantage du Collectif Renart, c’est que le gros de ses événements se déroule forcément à l’extérieur, là où tout est bien ventilé. Comme la Biennale Internationale de l’Art Murale, BIAM pour les connoisseurs, qui réunit des street artists autour de pignons qui ne demandent qu’à être embellis.

En temps normal, il y a des activités, des ateliers, des rencontres, des trucs où les gens discutent, échangent, toussa. Cette année, tout ça va être un petit peu plus compliqué. Mais ce n’est pas pour autant que la BIAM n’aura pas lieu, bien au contraire. C’est l’un des rares événements qui pourra se tenir sans vraiment de problème, puisque le principe est tout à fait compatible avec la situation sanitaire : chaque édition invite des street artists de France et d’ailleurs pour couvrir des grands pans de murs dans la métropole lilloise.

On aura un vingtaine d’artistes, cette année, confirme Julien Prouveur, du Collectif Renart. Ça commencera le 10 mai et ça durera jusqu’en juillet.” Et le collectif d’artistes n’a pas à rougir du programme. A Lille, Hellemmes, Lomme, Roubaix, Tourcoing, Villeneuve-d’Ascq, Denain, Wavrechain-sous-Denain et Lillers, pignons, murs et façades vont connaître la joie de la réfection à la mode Renart.

Sans plus attendre, voilà le line-up pour cette cinquième édition :

  • Du 10 au 21 mai : Rouge Hartley (Allemagne), Murad Subay (Yémen) & Haute Bouture (France), Jaune
    (Belgique), Lor-K (France)
  • Du 24 mai au 04 juin : Dragon76 (Japon) sous réserve de la situation sanitaire, Marko93 (France), TWOONE (Japon), Benjamin Kluk (France)
  • Du 07 juin au 18 juin : Astro (France), LEM (France), Benjamin Kluk (France)
  • Du 18 juin au 02 juillet : Hopare (France), David Bruce (France), 123Klan (France) sous réserve de la situation sanitaire, Kat & Action (France)

En plus des murs, le collectif a décidé d’organiser deux expositions. La première, “Rêves de révolution” a été imaginée par Jameel Subay, photographe qui a, en Egypte et au Yemen, traqué les graffitis qui ont accompagné les soulèvements populaires dans les deux pays. Elle aura lieu à l’atelier Renart (58, rue du Faubourg des Postes) La seconde, “Sérigraff“, se tiendra aussi à l’Atelier Renart. Elle regroupera huit artistes de la métropole lilloise bien connus des amateurs d’art de rue : Samione, Atomic, Opoil, Logick, Lady Alézia, Danyboy, Meda et Pi80.

Pour toutes les infos pratiques, on vous renvoie vers le site du Collectif Renart, ou sur ses réseaux sociaux : Facebook et Insta.