Terrasses et culture : voilà ce qui est prévu à Lille à partir du 19 mai

Dans Culturons-nous, Dans la rue, Food Porn, Lille
Scroll par là

Comme lors du premier déconfinement, la mairie de Lille a tenu un point presse ce jeudi aprem pour annoncer ce qui allait être mis en place en ville pour faciliter la réouverture des terrasses et des lieux de culture le 19 mai. On parle ici d’extension de terrasses pour les restos, de rues piétonnes mais aussi de musées gratos pour les jeunes.

Je pense que dès le 19 mai les terrasses seront pleines et les commerces aussi“. Voilà comment Martine Aubry, la maire de Lille, a commencé sa conf’ de presse et on n’a pas franchement envie de lui donner tort. La ville veut, comme l’année dernière, mettre en place plusieurs actions temporaires pour que la vie reprenne à Lille sans que les normes sanitaires n’en prennent un bon coup. Car “on est encore à un taux d’incidence de 268 pour 100 000 habitants à Lille“, rappelle la maire.

Terrasses éphémères

Dans une dizaine de jours, c’est donc près de 700 terrasses qui vont rouvrir à Lille. Il faudra leur ajouter les terrasses éphémères que la ville compte autoriser jusqu’au 30 septembre, mais uniquement pour les lieux de restauration (détenteurs d’un Kbis resto en fait). L’année dernière, 159 restos avaient pu obtenir cette extension de terrasse et, pour l’été 2021, la mairie a dressé elle-même une liste de rues où les restos du secteur pourraient demander une extension, sur des places de stationnement par exemple.

Rues 100% piétonnes

Des rues vont d’ailleurs tout bonnement devenir piétonnes jusqu’à la fin septembre, comme la rue des Bouchers (Vieux-Lille) ou encore la rue des Primeurs (juste derrière le gros Match de Solfé). “On sait que des riverains seront mécontents. Mais l’année dernière, il y a eu très peu de dérapages des restaurateurs et ceux qui n’ont pas respecté les règles n’auront tout simplement pas droit à une extension cette année, argue la maire. L’espace public doit être bien réparti et il faut faire preuve de solidarité avec les restaurateurs.”

Pas de droit de terrasse

Les droits de terrasse que les restos et les bars payent chaque année à la ville sont mis en stand by jusque fin septembre également. Selon la maire de Lille, cette gratuité temporaire accordée représenterait 750 000€. La maire de Lille s’est également montrée très stricte envers les bars et restos qui ne respecteraient pas la charte des terrasses et les mesures sanitaires : la ville possède le droit de leur enlever tout simplement le droit de terrasse.

Les samedis piétons reviennent

Lors du dernier conseil municipal, la piétonnisation de l’hypercentre le samedi a été actée. On connaît désormais sa date de retour : le samedi 22 mai de 11 heures à 19 heures. Des bornes escamotables automatiques ont été installées pour délimiter le périmètre. Mais des agents de la ville seront aussi présents les quatre premiers samedis, le temps que les riverain.e.s s’enregistrent pour pouvoir rentrer dans le périmètre. Il y aura un numéro de téléphone sur les bornes à appeler pour les urgences.

A noter que la piétonnisation pourra être étendue à certains dimanches et jours fériés dans l’année.

Musées gratos pour les jeunes

On vous rappelle que les jeunes de moins de 30 piges et les étudiant.e.s vont pouvoir aller gratos dans les trois musées lillois (Hospice Comtesse, Beaux-Arts et Musée d’Histoire Naturelle) pendant trois mois à compter du 19 mai. Pour se faire une expo, il faudra quand même penser à réserver sa place en ligne pour que les lieux culturels puissent bien gérer les jauges.

Il y a d’ailleurs un agenda rempli d’expos à se faire en ville en mai et juin. On pense à l’expo Colors du Tripo ou encore au prochain Open Museum des Beaux-Arts avec l’auteur de BD François Boucq. On vous concocte très vite un article les recensant toutes, vous pensez bien.

Voilà l’été

La mairie se montre prudente quant aux prochaines étapes du déconfinement mais a quand même des projets dans les cartons. Surtout niveau musique apparemment. La ville espère que des lieux extérieurs dans la ville, comme les squares et les jardins, pourront accueillir des mini-concerts par exemple. De la musique classique à 50 personnes ou encore “de la musique électro avec 1000 personnes“. Dixit Martine Aubry herself.

On parle ici de la période estivale donc ne mettons pas la mousse avant la bière et attendons de voir si la première étape du 19 mai se passe bien.