Vous pouvez donner votre avis et vos idées sur l’avenir du canal de la Deûle

Dans C'est green, Lille
Scroll par là

C’est un canal que nombre de métropolitain·e·s empruntent pour se promener ou courir. Entre la Citadelle et Wambrechies, la Deûle serpente. Dans son projet de territoire “Bords de Deûle d’ici à 2040”, la MEL prévoit la concertation de ses habitant·e·s. Elle a lieu présentement, et jusqu’au 9 juillet.

Reprenons. Entre Lille et Wambrechies, le canal de la Deûle est là depuis environ toujours. Six kilomètres de cours d’eau, plus ou moins aménagés, plus ou moins sympas à traverser. Les coureur·se·s le connaissent bien, tout comme les promeneur·se·s qui s’aventurent au dehors des limites de la Citadelle. Le canal traverse La Madeleine, Saint-André-Lez-Lille, Marquette-lez-Lille et Wambrechies. En vrai il continue sa course plus loin, mais c’est ce tronçon-là qui nous intéresse aujourd’hui.

En 2018, la Métropole Européenne de Lille a lancé ce projet de territoire “Bord de Deûle d’ici à 2040”. Un nom qui peut faire peur vu qu’on est qu’en 2021, mais comme tout projet d’envergure, il y a des phases et on verra les premiers aménagements avant 2040, si tout va bien.

La première phase a donc démarré il y a trois ans avec une consultation des associations, entreprises et autres opérateurs immobiliers, avec les collectivités territoriales concernées.

Travailler, se déplacer, se divertir

A la seconde donc de démarrer : ce sont les habitant·e·s de la métropole qui sont invité·e·s à donner leur avis sur le sujet. La concertation est structurée en plusieurs thèmes :

  • vivre en bord de Deûle
  • le respect de la nature
  • travailler en bord de Deûle
  • s’y divertir
  • se déplacer

Il est également possible de prendre l’option “page blanche” et de donner votre avis sans le ranger dans une catégorie.

Vous avez jusqu’au 9 juillet pour vous prononcer. Au deuxième semestre, une nouvelle concertation aura lieu pour définir un “plan guide d’aménagement”. En gros, ce que les habitant·e·s donnent comme bonne idée pourra être repris dans la définition des contours du projet. Et donner lieu à des vraies réalisations.

On vous tiendra au courant dans les 19 prochaines années.

En attendant, pour participer, c’est sur le site dédié à la démocratie participative de la MEL que ça se passe.