Ce dimanche, c’est la première édition du festival de la Boulette à Roubaix

Dans Chill, Festival, Food Porn
Scroll par là

On est tous et toutes des adeptes des boulettes : que ce soit celles dans notre assiette, celles qu’on fait au quotidien ou celles qui nous amusent. Bref, la boulette est universelle et l’asso du Non-Lieu a décidé de lui dédier un festival gratuit à la fois gourmand, culturel, drôle et ludique ce dimanche, à Roubaix.

Le Non-Lieu, c’est une chouette asso roubaisienne créée en 2002 et installée dans l’ancienne usine textile Cavrois-Mahieu. Elle est une pro pour tisser des liens entre le patrimoine industriel roubaisien et la culture contemporaine. Ce festival de la Boulette est d’ailleurs né de discussions entre Simon Geneste, jeune designer en résidence là-bas, et l’équipe du Non-Lieu.

Ce n’est pas une idée qui date d’hier car Daniel et Danièle Lemahieu en parlaient déjà il y a des années. On l’a reprise et en discutant entre nous, on a réalisé que la boulette était finalement universelle et polysémique, explique Melvil, le chargé de com’ du Non-Lieu. Tout le monde a déjà mangé quelque chose en forme de boulette, il y en a dans toutes les cuisines du monde. Et tout le monde a déjà fait une boulette, une grosse gaffe.” Et attendez, ce n’est pas fini : une boulette, par définition, c’est aussi une petite boule non ? Et on a tous et toutes déjà joué à des jeux avec des boules comme le bowling, le criquet, la pétanque… Bon ben voilà, il n’en fallait pas plus au Non-Lieu pour rendre hommage à la boulette.

Coucou petite boulette @Non-Lieu

Le programme

Le festival de dimanche est une première édition qui va donc se diviser en trois thèmes boulettes (et du coup on sort nos propres points boulettes) :

  • La boulette qui se mange

Des assos, des restaurateurs, des non-lieusards et même des gens comme vous et nous vont se lancer dans le concours de la meilleure boulette. Il y en aura au moins dix différentes : de la salée, de la sucrée, à la viande, aux légumes, africaine ou encore laotienne. Venez le ventre plutôt vide car vous pourrez vous aussi les déguster (moyennant quelques euros) et voter pour votre préférée. Un prix du public sera décerné mais il y aura aussi un autre jury, un brin plus pointu, présidé par le chef Simon.

  • La boulette qui se raconte

On a tous fait une grosse bourde dans notre vie. Perso, la liste ne tiendrait pas cet article. Certaines boulettes vous ont peut-être fait honte sur le moment mais aujourd’hui, vous la ressortez en soirée ou en date, tellement elle est hilarante. Et bien venez la raconter dimanche sur la scène du festival. Pas de panique si vous êtes timide, il y aura des acteurs et des actrices de la compagnie du théâtre de l’Aventure qui seront là pour chauffer les planches et vous accompagner. Ils ont aussi recueillis plein de témoignages de boulettes de Roubaisien·ne·s et les ont mis en scène rien que pour vous. La danseuse et chorégraphe Cristina Santucci sera même là pour donner à ces histoires de boulettes une autre dimension.

  • La boulette qui se joue

Vous vous souvenez de Simon ? Pas le chef, le designer en résidence au Non-Lieu dont on vous parlait plus haut. Lui aussi a mis la main à la pâte : il a construit à partir du matos présent dans l’ancienne usine tout un tas de circuits, cibles, catapultes, bilboquets ou même un chamboule-tout. Que des jeux qui se jouent avec des petites boules, des boulettes quoi. Et vous pourrez bien évidemment les tester pendant le festival.

Tout est gratuit (à part les boulettes qui se mangent), sans réservation et il suffit de se rende au Non-Lieu entre 11 heures et 19 heures dimanche pour en se régaler, rire et jouer. De grandes tables seront installées et pas mal d’activités pourront se faire en extérieur.

@Non-Lieu

Ça se trouve où le Non-Lieu ? Quelque part, ne vous en faites pas : c’est à l’usine Cavrois-Mahieu, 117 rue Montgolfier à Roubaix, là où il y a un grand portail gris en métal. Il n’y a pas de parking dédié donc il faudra penser à se garer dans les rues autour. Sinon il y a la L8 (arrêt Ernest Renan) ou la L3 (arrêt Boulevard De Mulhouse) qui passent pas loin. On vous quitte avec l’event Facebook si vous avez encore des questions.