La BD vient tromper vos yeux à partir de mercredi au Palais des Beaux-Arts

Dans Culturons-nous, Lille
Scroll par là

Pour sa 7e édition, l’Open Museum du Palais des Beaux-Arts de Lille a laissé carte blanche au dessinateur de BD lillois François Boucq. Et l’artiste s’est amusé à bouger les œuvres et les mettre en scène pour mieux tromper votre interprétation. A partir de mercredi, vous pourrez aller découvrir cette expo aussi déjantée que technologique.

Quand le musée lillois a confié à François Boucq son prochain Open Museum, il lui a dit qu’il pouvait grosso modo tout faire dans le musée. “Sauf qu’il nous a pris au mot, plaisante Bruno Girveau, le directeur. Il a bougé des œuvres et fait tout ce que finalement on ne fait jamais dans un musée. Au point où c’est l’Open Museum le plus complexe qu’on ait jamais eu.

Le plus complexe mais aussi le plus déroutant, déstabilisant et déluré. Le dessinateur lillois est juste parti du constat qu’un musée était “au fond, une somme d’interprétations du monde à différentes époques. La réalité n’est donc pas là. Alors j’ai poussé le truc au carré et j’ai voulu réinterpréter l’interprétation en faisant tourner ça autour des sens et des illusions.

François Boucq

Voilà comment on se retrouve avec une statue mappée d’une peau de léopard, d’une galerie d’art décoratif où un bruit de vaisselle vient surprendre le visiteur qui a peur d’avoir cassé quelque chose ou encore d’une nature morte XXL qui sent vraiment la nourriture (oui en plein musée.)

L’artiste a voulu aussi jouer avec des hologrammes pour rendre visible la pensée du créateur ou donner vie à des tableaux. Il a installé des miroirs tournants ou encore un faux plafond (mais au sol) pour vous montrer un musée des Beaux-Arts comme vous ne l’avez encore jamais vu.

Bref, pour sa première grosse expo post-confinement, le musée va vous en mettre plein les yeux… et va aussi les faire tourner en bourrique parfois. François Boucq en a profité pour faire une énorme donation de près de 400 ses œuvres au musée, du jamais vu.

L’expo démarre officiellement à partir du 16 juin et durera jusqu’au 8 novembre. Mais on vous conseille d’y aller avant la mi-août si vous avez moins de 30 piges ou si vous êtes étudiant·e : c’est gratuit pour vous jusqu’à cette date. C’est aussi gratuit le premier dimanche du mois et sinon c’est 7€ l’entrée et 4€ en tarif réduit. Le musée est ouvert tous les jours de 10 heures à 18 heures sauf le lundi matin et le mardi.