Les nouvelles expos de l’été à la Piscine de Roubaix

Dans Ch'est bieau, Culturons-nous
Scroll par là

La sculpture est la star des deux nouvelles expos temporaires du musée Roubaisien cet été. Mais attendez, ce n’est pas tout : des gravures, de la photo en fond musical et même de la céramique florale.. Voilà tout ce que vous pourrez admirer dans les cinq nouvelles expos de la Piscine de Roubaix.

On avoue, on est encore un peu en phase de deuil de ne pas avoir pu visiter la grande expo que la Piscine avait montée sur Dodeigne. Mais on a trouvé un bon moyen de passer à l’étape de l’acceptation : foncer voir les nouvelles expos. A l’origine, elles ne devaient pas toutes se montrer en même temps. Mais quand on a dû attendre des mois pour rouvrir, on comprend que la Piscine ait eu envie de tout déballer.

I. Joseph Bernard, de pierre et de volupté

Le meilleur moyen de se consoler de Dodeigne, c’est d’aller se plonger dans les sculptures voluptueuses de Joseph Bernard. Ce fils d’artisan, né en Isère, est assez mal connu aujourd’hui alors qu’il a été célébré dans les années 1920 pour son modernisme mais aussi pour son retour à la taille directe.

Un amoureux du mouvement, de la danse et de la technique qui était plus à l’aise avec ses outils et son art qu’avec les mots. C’est justement peut-être sa discrétion qui l’a fait plonger un peu trop vite dans l’oubli contrairement à Bourdelle et Maillol, considérés pourtant comme ses égaux.

La Piscine avait déjà cinq œuvres de l’artiste chez elle qu’elle expose ici avec 200 autres œuvres (des sculptures of course mais aussi pas mal de dessins). Ça c’est pour la première grosse expo temporaire.

II. Julian Schwarz : de la feuille à l’aubier

La seconde, plus petite, est consacrée à Julien Scharz et à son univers unique. Ici, une cinquantaine de ses œuvres sculptées, dessinées ou encore gravées sont à admirer dans une pièce baignée de lumière où la nature fait décor. Cet artiste anglais travaille le bois comme personne avec des outils d’artisans.

III. Les Robert Wehrlin de la Piscine

Dans les anciennes cabines du bassin se cachent toujours des expos temporaires qui font la part belle aux dessins, aux estampes et aux gravures. En ce moment, c’est donc le travail gravé de Robert Wehrlin, artiste franco-suisse, qui s’y expose.

Virtuose en la matière avec une créativité folle, on vous laisse vous perdre dans cette expo où on peut suivre son parcours artistique.

IV. Le Bleu du ciel de Taufenbach et Campo

C’est un travail à quatre mains qui occupe le premier étage au-dessus du grand bassin : celui d’Edouard Taufenbach, photographe, et Régis Campo, compositeur. Les deux artistes ont gagné la 4e édition du Prix Swiss Life qui récompense une création originale qui allie ces deux arts que sont la photo et la musique.

Ici, le sujet, c’est l’hirondelle. Edouard les a photographiées en plein vol, en plein voyage et a réalisé ensuite des montages d’elles. Quand vous irez les admirer, tendez aussi l’oreille puisque des enceintes ont été installées pour diffuser la composition de Régis qui vient donner une nouvelle dimension et un nouveau rythme à la contemplation.

V. Dites-le avec des fleurs

Derrière le bassin principal, une grande vitrine va forcément attirer votre œil. Elle est remplie de quelques 57 pique-fleurs, ces fameux objets qui permettent de maintenir en place les fleurs d’un bouquet. Et ils n’ont rien à voir avec ceux que vous pouvez acheter dans le commerce, promis. Colorés, originaux, totalement loufoques… Ils ont la particularité d’être tous confectionnés à partir de céramique.

C’est l’école d’Art de Douai qui est en est à l’initiative et 50 artistes ont été sélectionné·e·s début 2020 pour cette mini-expo.

Le pratico-pratique

La Piscine est ouverte tout l’été, sauf le 14 juillet et le 15 août :
– du mardi au jeudi de 11 heures à 18 heures
– le vendredi de 11 heures à 20 heures
– le week-end de 13 heures à 18 heures

Côté tarif, on est sur du 11€ l’entrée qui passe à 9€ si vous êtes étudiant·e par exemple. A noter que c’est gratuit pour les étudiant·e·s chaque vendredi. Elles s’arrêtent toutes le 5 septembre.

La Piscine, ça se trouve au 23 Rue de l’Espérance à Roubaix et vous pouvez y aller en métro sans problème.