A la rentrée, le coffee shop et fleuriste Bloom va éclore dans le Vieux-Lille

Dans C'est green, Chill, Lille
Scroll par là

Pourquoi faire un choix entre café et fleurs quand on aime les deux et qu’ils sont de surcroit compatibles ? A la rentrée, le combo prendra place dans le Vieux-Lille grâce aux cerveaux délicats de Deborah et Reese, les deux Lilloises derrière le projet.

Pour le moment, le local est vide, ou plutôt, plein d’outils, de cables électriques. Place Maurice-Schuman, Bloom Café sera le voisin du Boudin bar. Ce lieu voulu hybride par ses créatrices accueillera autant les amateurs de café que les amoureux de fleurs. “A la base, on étaient parties sur l’idée de faire des pâtisseries à base de fleurs, se souvient Déborah, la Roubaisienne d’origine. Et on s’est dit que ce serait tout aussi bien de proposer aussi des vraies fleurs.” Ce café, c’est l’histoire d’un voyage.

J’ai fait des études de cinéma, ce qui n’a rien à voir, et je suis ensuite partie pendant un an et cinq mois aux Etats-Unis, au Canada et en Afrique du Sud.” Quand elle rentre, c’est avec Reese, sud-africaine. Les deux femmes travaillent, font leur nid à Lille, mais gardent au fond de leur cœur leur amour du coffee shop. “Je crois qu’on avait toutes les deux, séparément, envie de faire un café“, confie Reese. Il y a quatre ans, elles l’évoquent. Il y a trois ans, elles se décident. Il y a un an, elles lancent pour de bon le projet.

Carrot cake

On a mis du temps à trouver le local, raconte Deborah. On a cherché un bon six mois à La Madeleine parce que c’est là qu’on habite. Mais on n’a rien trouvé à notre image.” Le local qu’elles ont trouvé est un emplacement idéal : la place Maurice-Schuman ne va pas tarder à se refaire une beauté et les patronnes de Bloom pourront sortir chaises et tables sur une belle terrasse. En attendant, les travaux, c’est à l’intérieur qu’ils se passent.

On aime toutes les deux beaucoup les cafés anglo-saxons avec de grandes tables qu’on partage“, soutient Deborah. De grandes tables, un mur totalement dédié aux fleurs séchées et fraîches de Loe, fleuriste installée au Bazaar St-So et des pâtisseries, aux fleurs mais pas que. “On aura aussi des gâteaux au chocolat avec que du chocolat dedans“, plaisante Deborah, qui a bossé comme barista chez Elizabeth’s avant de prendre son envol. “Et on fera aussi des pâtisseries anglo-saxonnes, poursuit Reese. Des carrot cakes, des cheese cakes…

Les travaux vont durer tout l’été. “On espère ouvrir le 1er septembre“, annonce Reese. Vingt-cinq personnes pourront boire un café de chez Cloud Forest (torréfacteur lillois) en même temps dans le café boutique. Et quand elles seront bien installées, que le café tournera bien, les deux patronnes n’hésiteront pas à faire de leur cocon fleuri un lieu d’accueil pour des ateliers en tout genre.

En attendant, vous pouvez suivre l’actu du café sur Facebook et Instagram.