Au parc Lebas, deux immeubles vont disparaître avec leurs fresques

Dans Dans la rue, Lille
Scroll par là

Deux vieux immeubles à l’orée de la Friche Saint-Sauveur sont en train d’être désamiantés avant d’être détruits. Leur disparition entraînera avec elle celle des fresques monumentales du Collectif Renart, datant de la Biennale Internationale d’Art Mural (BIAM) de 2015. Alors autant aller les admirer tant qu’il en est encore temps.

“Elles vont mourir de leur belle mort“, lance tout simplement Julien du Collectif Renart quand on lui parle de la future destruction de certaines fresques de la BIAM#2. C’est toujours triste de voir des œuvres qu’on croise depuis plus de 6 ans au quotidien disparaître. Mais ça fait partie du jeu comme on dit : “On sait dès le départ que nos œuvres vivent le temps que les murs sur lesquels elles sont restent debout.”

La SPL Euralille, en charge des travaux de désamiantage et de destructions des deux immeubles qui longent le parc aux grilles rouges, a bien évidemment prévenu le collectif. “On va bien sûr garder une mémoire photographique des fresques mais elles étaient dès le départ vouées à disparaître un jour.

Pour rappel, on parle de la fresque gigantissime orange, noir et blanche de M-City et d’une autre, côté rue de Maubeuge, représentant un couple à la fenêtre. Cette dernière est l’œuvre du couple d’artistes JANA & JS.

Sur le deuxième immeuble, déjà bâché et en cours de désamiantage, on retrouvait l’oeuvre Michael Barek (merci au lecteur qui nous a rafraichi la mémoire d’ailleurs). Vous ne pouvez déjà plus l’admirer pour le coup.

Pour l’instant, on ne peut pas vous dire quand exactement l’immeuble qui les accueille sera entièrement détruit. “La phase de désamiantage est complexe et on ne peut pas encore s’avancer sur un calendrier précis“, explique la SPL Euralille.

Mais au moins vous êtes prévenu·e·s si vous voulez aller les immortaliser cet automne les deux qui restent encore en les prenant en photos.