La première tiny house du futur écoquartier solidaire lillois est à découvrir à Villeneuve-d’Ascq

Dans Ch'est bieau, Lille

@Ch'tite maison solidaire

Scroll par là

Jusqu’au moins le 15 septembre, vous pouvez aller visiter la toute première tiny house du projet Lil’ Pouss’ sur le parking de Leroy Merlin. Le but n’est pas seulement de voir sa déco, mais aussi de papoter avec les porteurs du beau projet d’écoquartier participatif qui germe depuis 2018.

Lil’ Pouss’ est un des projets phares du premier budget participatif lillois de 2018 : avec une subvention de 200 000 €, il caracolait d’ailleurs en tête. Depuis, son porteur Christophe Thomas, ex-banquier désormais consacré à 100% à ce projet en parallèle de son asso (la Ch’tite Maison solidaire), continue de le faire mûrir.

L’objectif à terme, c’est de créer un mini quartier de tiny-houses en mixité sociale. Ce qui veut dire que des gens en situation précaire pourront venir occuper une tiny pour améliorer leur confort tandis que leurs voisin·e·s seront des Lillois.es qui auront décidé de le diminuer pour vivre sobrement, en minimalistes. “On n’est pas un quartier d’insertion, mais bien un habitat participatif avec l’idée de faire ensemble et de s’inspirer mutuellement”, explique Christophe. Le tout en étant le plus écoresponsable possible.

Tel un colibri

Forcément, un tel projet demande du temps surtout pour trouver son propre modèle économique. “Il faut avoir une posture d’humilité : quand j’ai lancé ça au tout départ, je n’avais ni argent, ni architecte, ni contacts. Il a fallu des subventions, localiser un lieu, apprendre à faire un permis de construire, réfléchir à l’assainissement…”, explique Christophe.

Mais plus les années et les mois passent, plus ce projet atypique rentre dans le concret. Même si les subventions municpales et le permis de construire mettent du temps à arriver (mais c’était prévu), la première tiny house vient de son côté d’être achevée. Ce sont les apprenti·e·s de l’EPPED qui s’y sont collé·e·s depuis juin. Elle va rester ici jusqu’au 15 septembre pour partir ensuite certainement du côté de la Côte d’Opale et accueillir des touristes. “Elle est terminée mais comme on n’a pas encore le permis de construire pour l’écoquartier, on improvise un peu et on va la mettre en location pour qu’elle se subventionne un peu toute seule en attendant.

Une deuxième tiny house est en ce moment même en train d’être finalisée avec l’école de la seconde chance au CFA BTP de Roubaix. Elle pourrait prendre la relève de sa grande sœur sur le parking de Leroy Merlin pour continuer à interpeller les curieux et curieuses qui voudraient en savoir plus sur le projet. Si vous en faites partie, vous pouvez vous pointer au Leroy Merlin de Villeneuve-d’Ascq tous les midis (entre midi et 14 heures) pour papoter avec Christophe et les autres membres de l’asso.

Si vous avez des questions, si vous voulez devenir bénévole ou louer la tiny dans le futur, il y a les réseaux sociaux de la Ch’tite maison solidaire (Facebook et Insta) ou l’adresse mail (lachtitemaisonsolidaire@gmail.com)