Au Bus Magique, la photographe Rêvelise R. Caron expose pour la première fois ses clichés jumeaux

Dans Chill, Culturons-nous, Lille

Photo ©Rêvelise R.Caron

Scroll par là

Une expo de photos, c’est toujours chouette. Sur une péniche qui fait aussi buvette, c’est encore mieux. La semaine pro sera inaugurée la première exposition de Rêvelise R.Caron, jeune photographe lilloise. Une plongée tout en argentique dans son monde, qui devrait parler aux Nordistes que nous sommes.

Les plus fidèles d’entre vous se souviendront qu’on avait rencontré Rêvelise il y a quelques années pour discuter de son travail sur les couples et leur intimité. Le projet Etreinte était une douce anomalie, un regard tendre et sincère sur la vie privée des amoureux.ses. Cette fois, Rêvelise revient avec un projet plus personnel. Plutôt que de se pencher sur les autres, elle a fait une introspection en images. “Ce sont des images plus personnelles, confirme-t-elle. L’expo est construite avec une série de diptyques.” Une “fracture” entre ce qu’elle a vécu, et ce qu’elle aurait voulu vivre.

Quand j’étais petite, je ne partais pas en vacances, je m’ennuyais beaucoup. Les diptyques parlent de ces deux états, le “je vais nulle part” et le “c’est là que j’aurais voulu aller“. Un dialogue entre la réalité et les rêves de la photographe, qui a pris le temps de grandir et de poser un regard plein de douceur sur son enfance. Concrètement, deux photographies se feront face : l’une évoquera l’enfance de Rêvelise, et l’autre, ses aspirations. “Je voulais aussi en faire des images universelles, sensorielles, sur l’enfermement, la limitation, et de l’autre côté sur les grands espaces, la joie.En seize œuvres, Rêvelise raconte son histoire et celle de beaucoup d’autres.

“Baby artiste”

Je trouve ça génial que l’expo soit sur un bateau amarré, qui ne bouge pas. Il y a un truc aussi paradoxal que dans ce que je raconte.Le vernissage a lieu le 23 septembre au soir.Il y aura un DJ avec le collectif Maroilles Records, ce sera chouette.” Pour celles et ceux qui seraient déjà pris·es ce soir-là, pas de panique, vous avez tout le temps du monde : l’expo sera visible jusqu’au 24 octobre.

C’est une première pour Rêvelise. “Je suis une baby artiste“, s’amuse-t-elle. En quelques années, elle s’est malgré tout construit un univers hyper personnel et à la fois très généreux. Beaucoup se retrouveront dans ses photographies, très poétiques et à la fois témoins d’un réel à l’intimité familière.

Pour les infos pratiques, voilà ce qu’on a pour vous. Le 23 septembre, le vernissage de l’expo est ouvert à tous et toutes. Le DJ set démarre à 21 heures et comme le Bus Magique est une asso, il vous sera demandé 1€ à l’entrée pour accéder à l’expo et consommer au bar. Ensuite, vous pourrez aller kiffer cette expo jusqu’au 24 octobre, aux heures d’ouverture du Bus Magique (jeudi de 16 heures à 21 heures, vendredi et samedi de 16 heures à 23 heures, dimanche de 11 heures à 19 heures), qui habite sur l’Esplanade du Champ de Mars.

Rêvelise a un site internet, une page Facebook et un compte Instagram.