Tipimi va ouvrir des objetothèques dans les épiceries solidaires de l’Université de Lille

Dans Ch'est bieau, La Fac, Lille

@Tipimi

Scroll par là

Une Objetoquoi ? Une objetothèque. Un lieu bien pratique où on peut aller emprunter un objet gratos du moment qu’on en prend soin et qu’on le ramène à bon port. Le tiers-lieu fivois Tipimi en est le spécialiste dans le coin et a fait un partenariat avec l’Université de Lille pour en ouvrir dans les épiceries solidaires des campus. Un appel au don a été lancé pour leur ouverture imminente.

Bonne chance pour trouver la place de stocker une grosse valise, un escabeau ou encore un appareil à raclette dans un studio étudiant. Il faut pourtant bien avouer que c’est pratique à avoir sous la main, même si on ne s’en sert pas tous les jours. Le but d’une objethotèque, c’est justement de faire gagner de la place, de l’argent et de contribuer à une économie plus circulaire.

Le tiers-lieu Tipimi en a ouvert une dans son local fivois et le principe est donc simple comme bonjour : vous créez un compte Tipimi et vous pouvez ensuite aller emprunter des objets dont vous avez besoin à l’instant T (genre une ponceuse ou une échelle par exemple) et aussi contribuer au stock de l’objetothèque en déposant des objets en bon état, pratiques une fois par an mais qui squattent le placard de l’entrée tout le reste de l’année.

Appel aux dons

C’est sur ce même principe que vont fonctionner les nouvelles objetothèques de l’Université de Lille en partenariat avec Tipimi. “Elles seront situées dans les épiceries solidaires de Pont-de-Bois et Santé et seront accessibles à tou.te.s les étudiant.e.s, pas seulement aux bénéficiaires des épiceries, précise Diane de Tipimi. Il suffit qu’ils aient créé leur compte (gratuit) sur tipimi.fr et ils peuvent ensuite emprunter des objets dans les objétothèques des épiceries solidaires mais aussi dans tous les autres lieux de la communauté Tipimi.”

Pour l’instant, Tipimi est surtout en train de faire un appel aux dons pour justement ouvrir bientôt ces nouveaux spots en ayant un minimum de stock. “On recherche autant du matériel de bricolage que du petit électroménager ou tout ce qui a trait au voyage comme des tentes, des matelas, des grosses valises…“, liste Diane. Mais Tipimi voudrait aussi du matos pour les loisirs comme une enceinte bluetooth ou encore des tapis de yoga. “On veut du pratique mais aussi de quoi se faire plaisir.

Si vous voulez faire un don d’objet (en très bon état, on précise quand même) pour ces nouvelles objetothèques, vous pouvez contacter directement Tipimi à contact@tipimi.fr. Pour retrouver la liste des objets vivement recherchés, c’est par ici.