La région de Bruxelles et la Wallonie vont instaurer le pass sanitaire en octobre dans les bars et restos

Dans Lille, Santé !, Voyage Voyage
Scroll par là

Jusqu’à maintenant, le Covid Safe Ticket (CST), nom du pass sanitaire belge, n’était pas demandé dans les bars, restos, salles de sport ou encore lieux culturels. Mais c’est en passe de changer courant octobre dans une partie du pays, la Wallonie et la région bruxelloise pour être précis. On vous explique tout ça. (On va essayer en tout cas.)

On va commencer par le commencement en vous faisant un mini point géo belge : toutes les mesures liées à l’élargissement du pass sanitaire belge (CST) dont on va vous parler ne concerne que deux des trois grandes régions du pays. A savoir : la Wallonie (en rouge sur la carte) et la région de Bruxelles (en bleu). La Flandre (en vert-jaune), où le taux de vaccination est le plus avancé, échappe encore pour l’instant à ces nouvelles mesures.

@ Par Vascer // CC BY-SA 3.0,

En gros, si vous voulez aller à Bruxelles, Mons, Tournai, Chimay, Liège, Charleroi ou encore Namur ces prochaines semaines, cet article va surement vous être utile…

Quand ?

Normalement, l’extension du pass sanitaire devait entrer en vigueur dès le 1er octobre dans la région de Bruxelles. Mais ce week-end, la RTBF annonçait que cette date pourrait être reportée de quelques jours. Le Soir, lui, indique ce lundi que ce report serait bien effectif et parle du “vendredi 8 octobre minimum“.

Pour la Wallonie, pas de date annoncée encore mais on parle de courant octobre, voire mi-octobre sur plusieurs médias belges.

Concernant la durée de cette mesure, elle pourrait perdurer jusqu’à la fin de l’année mais des assouplissements peuvent arriver en fonction de la situation épidémique et de l’avancée de la vaccination dans ces deux régions.

Où ?

Si vous voyez passer “CST en vigueur dans l’Horeca” dans les médias belges sans trop comprendre, ça veut dire que le pass sanitaire sera obligatoire si vous voulez aller dans tel, un restaurant ou un café (ho-re-ca). Subtilité belge : on parle ici de l’intérieur de ces établissements, leur terrasse ne devrait pas être soumise au pass.

Autres lieux bientôt soumis au CST : les salles de sports, les lieux culturels, les discothèques (qui doivent d’ailleurs rouvrir en Belgique ce 1er octobre), les dancings, les foires commerciales, les établissements récréatifs et festifs et les gros events (à partir de 50 personnes en intérieur et 200 en extérieur).

A noter que les hôpitaux, les maisons de soins et de repos, et les établissements où résident des personnes vulnérables en général, appliqueront également le pass sanitaire.

Qui ?

Le pass sanitaire sera exigé dans ces lieux pour toutes les personnes âgées de plus de 16 ans. Sauf dans les les établissements de soins ou les très gros events où il sera demandé dès 12 ans.

Comment se procurer un Covid Safe Ticket ?

Si vous êtes français·e et que vous avez besoin d’un CST, il y a deux solutions :

  • vous avez déjà un pass sanitaire français : il suffit alors de le convertir en certificat Covid européen. Ça se fait sur Amelir.fr ou directement sur votre appli TousAntiCovid en cliquant sur … en haut à droite du QR code puis sur “Convertir au format européen“.
  • vous n’êtes pas vacciné·e : c’est très similaire à la France puisqu’il faudra présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures, un antigénique rapide de moins de 48 heures ou une preuve que l’on a été malade du Covid il y a moins de six mois. 

Voilà tout ce qu’on sait pour l’instant de ce qui se passe de l’autre côté de la frontière. On vous quitte en vous rappelant que, peu importe dans quel coin de Belgique vous allez, si vous n’êtes pas belge et que vous rester plus de 48h là-bas, il faut toujours remplir le fameux Passenger Local Form avant d’y aller.